Partager :

Le Premier ministre israélien a donné une conférence de presse dimanche soir à Jérusalem, au cours de laquelle il s’est exprimé sur la crise du coronavirus, l’accord de normalisation avec les Emirats arabes unis, la paix au Moyen-Orient et le budget annuel de l’Etat.

Netanyahou doit rencontrer le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo lundi matin pour discuter notamment de la paix avec les pays arabes du Golfe.

« Je débattrai de l’élargissement de la paix dans la région et nous travaillerons à établir cette paix avec d’autres pays prochainement. La paix pour la paix: sur la base d’une puissance économique, technologique, militaire et politique, » a-t-il déclaré.

Il a notamment rappelé que l’accord avec les Emirats arabes unis « amènera des progrès dans le tourisme, la santé, la médecine, la recherche, l’agriculture, l’énergie et dans les nouvelles technologies. Ils sont intéressés à investir en Israël et cela créera de l’emploi et des richesses », a-t-il dit.

Le Premier ministre a également annoncé qu’il avait accepté le compromis du député Zvi Hauser qui propose de reporter le vote du budget annuel de l’Etat à dans trois mois, permettant ainsi aux Israéliens d’éviter la tenue de nouvelles élections.

« La responsabilité nationale exige un flux d’argent dans l’économie et nous devons éviter les élections. J’ai accepté le compromis et il y aura un vote sur un budget immédiat pour la rentrée des classes, le social et la santé. Ce compromis est la bonne solution pour l’économie aujourd’hui, » a-t-il affirmé.

En outre, Benyamin Netanyahou a assuré que le taux de chômage en Israël était l’un des plus bas au monde malgré la crise du coronavirus, ajoutant que « les mesures que nous avons prises ont amené Israël vers une très bonne position: notre récession est au niveau de la moitié de la récession européenne », a-t-il précisé.

https://www.i24news.tv

Partager :