Partager :

Le spécialiste du capital-risque Jon Medved affirme que des développements communs Israël/Emirats peuvent être réalisés dans les domaines des soins de santé, des technologies agricoles et financières, de la cybersécurité, des transports, de l’éducation, des drones et des avancées médicales dans la lutte contre le coronavirus.

« Le récent accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis va changer à jamais le paysage commercial et technologique dans la région », a déclaré Jon Medved, PDG de la plateforme de capital-risque OurCrowd, basée à Jérusalem.

En tant que l’un des plus grands investisseurs israéliens dans les hautes technologies, gérant plus de 1,5 milliard de dollars de fonds engagés, Medved a été le premier Israélien à s’exprimer dans un forum public aux EAU fin 2019.

Alors qu’il se rend aux EAU depuis des années, établissant des contacts entre les entrepreneurs, les investisseurs et les experts israéliens et ceux des pays du Golfe, il déclare que cette relation officielle fera de lui un des nombreux Israéliens travaillant à l’établissement de liens réciproques basés sur l’innovation et les affaires.

Qualifiant Israël et les EAU de « communautés les plus innovantes du Moyen-Orient« , toutes deux petites mais « bien au-dessus de leur catégorie de poids en termes d’innovation », M. Medved estime que « le nombre de choses que nous pouvons faire ensemble est énorme ».

« Il suffit de regarder la pandémie », dit Medved. « Ils ont des hôpitaux avancés, et nous avons une infrastructure numérique solide et des approches de vaccination. Il y a aussi de nouvelles choses que nous pouvons faire dans le domaine des tests, de la thérapeutique et de la télémédecine ».

En dehors du coronavirus, les possibilités de collaboration technologique sont presque infinies, dit Medved, qui considère qu’Israël est le meilleur en matière d’innovation dans les soins de santé, la technologie agricole, la technologie financière, la cybersécurité, les transports, l’éducation et les drones, et que les EAU sont « les investisseurs les plus sophistiqués et la société arabe la plus avancée, plus particulièrement en matière de logistique, de banque et de villes intelligentes ».

Abou Dhabi et Dubaï sont « des phares d’opportunités et montrent ce que l’on peut faire quand on planifie et construit une ville ». Il n’y aura pas de meilleur banc d’essai pour la technologie israélienne que les villes des Émirats arabes unis ».

Les vastes partenariats ne s’arrêteront pas à la technologie, dit-il, mais auront également des ramifications positives dans les domaines de l’éducation, du tourisme, de l’énergie et de la sécurité. « En termes de sécurité, personne n’est plus fort qu’Israël, et nous savons que les EAU sont menacés par leur voisin l’Iran, et qu’il faudra contrecarrer ces menaces ».

http://www1.alliancefr.com

 

Partager :