Partager :

A la tête de la Financière Immobilière Bordelaise, Michel Ohayon poursuit ses investissements dans l’hôtellerie haut de gamme. Après s’être offert le Waldorf Astoria Trianon Palace à Versailles en 2014, l’homme d’affaires français , par ailleurs propriétaire du Grand Hôtel de Bordeaux – sous enseigne InterContinental -, a racheté le Waldorf Astoria de Jérusalem pour un montant de l’ordre de 130 à 160 millions de dollars, selon les médias israéliens. (Les Echos)

LE PLUS. DANS LA CROIX (Copyrights).

Michel Ohayon a fait son entrée en 2015 dans le classement des 500 plus grandes fortunes de France établi par le magazine Challenges. Il y occupe la 144e place en 2020. Mais il s’est hissé à cette place sans jamais chercher la lumière.

Sa fortune, Michel Ohayon, 57 ans, l’a construite à coups de rachats successifs dans le secteur de l’immobilier et de la distribution. Cet homme d’affaires a commencé à 22 ans à Bordeaux en ouvrant une première boutique de vêtements sous la franchise « Daniel Hechter ». Avec un sens du commerce qui lui permet de développer les ventes, puis d’ouvrir une quinzaine de magasins. Sachant valoriser chacun de ses emplacements, il se constitue vite un petit empire immobilier à Bordeaux.

Hôtels haut de gamme et domaine viticole

Puis, très friand, d’après Forbes, de biographies d’hommes d’affaires tels que Steve Jobs, il décide, en 1999, d’acquérir le Grand Hôtel de Bordeaux, en rachetant les immeubles à proximité pour en multiplier la surface par six.

 

En 2007, il peut ainsi ouvrir ce qui deviendra l’Intercontinental Bordeaux-Le Grand Hôtel. Il gagnera le titre de « Meilleur Hôtel de France » (il le détient encore en 2019), devançant ses concurrents parisiens, notamment grâce à un Spa Guerlain et à la présence du chef Gordon Ramsay.

Poursuivant son incursion dans l’hôtellerie, il acquiert le Trianon Palace de Versailles en 2014, puis le Sheraton de Roissy en 2016, avant de s’offrir rien de moins que le Waldorf Astoria de Jérusalem en 2017, pour 160 millions d’euros. Toujours dans le haut de gamme, mais cette fois du côté du vin, il achète le vignoble du Château Trianon en 2017.

Partager :