Partager :

Jared Kushner, gendre du président américain Donald Trump, qui a joué un rôle important dans la négociation d’un accord entre Israël et les Emirats, a déclaré lors d’un entretien accordé à la CNBC que « la jeune génération saoudienne admirait l’Etat juif, avec lequel elle était désireuse de créer des relations ».

« Ces jeunes voient en Israël la Silicon Valley du Moyen-Orient et ils veulent pouvoir entretenir des liens avec ce pays en tant que partenaire commercial, en tant que partenaire technologique, en tant que partenaire sécuritaire » a affirmé Kushner.

La volonté de Riyad d’attirer des capitaux étrangers pour financer l’ambitieux plan de diversification économique Vision 2030 du prince Mohammed, semblent toutefois pousser le royaume à se rapprocher d’Israël. Selon des informations IsraelValley de nombreux israéliens ont déjà été sollicités par l’Arabie pour le plan Vision 2030.

Le plan Vision 2030 est un plan de développement mis en place par le gouvernement saoudien en 2016 qui vise à faire sortir le pays de sa rente pétrolière historique en diversifiant son économie et en ayant recours à diverses privatisations. Au sein du gouvernement, il est porté par le Prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud.

Supervisé par le ministre de l’économie et Prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud, l’application du plan Vision 2030 est réparti à trois niveaux de responsabilités, selon un rythme global, quinquennal et annuel:

  • Au niveau global, la supervision du programme à l’horizon 2030 est assurée par le conseil des Ministres du Royaume ainsi que le Conseil pour les affaires économiques et de développement;
  • Selon un rythme quinquennal, le suivi opérationnel est assuré par le directeur de le CEAD, les responsables des douze responsables des Programmes de réalisation de la Vision (Vision Realization Programs), ainsi que par le comité Vision 2030;
  • Tous les ans, chaque entité individuelle concernée par le plan Vision 2030 a la responsabilité de ses objectifs et de son budget.

Le plan Vision 2030 est rendu public le par le Ministre de la Défense, président du Conseil des affaires économiques et du développement et Prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud, qui le qualifie à cette occasion de plan « ambitieux mais réalisable ».

Ce plan a été élaboré pour répondre aux difficultés budgétaires connues par le Royaume d’Arabie saoudite suite à la forte baisse des prix du pétrole en 2014. Or, jusqu’en 2015, 90 % des recettes publiques du pays proviennent du pétrole. Parmi les mesures prioritaires, le gouvernement a entrepris de diminuer fortement les dépenses publiques

 

 

Partager :