Partager :

COVID-19 : Maya, le patch de protection anti-virus à apposer au masque chirurgical qui protège le personnel medical. (technionfrance.org/realisations/covid-maya).

Le Technion, en partenariat avec le Ministère de la Défense, a développé un autocollant composé de nano fibres, capable de neutraliser et de tuer les nanoparticules du virus.

Le patch se fixe au masque et constitue ainsi une protection supplémentaire pour le corps médical, en première ligne de cette pandémie.

Afin de protéger le personnel médical dans le cadre de l’épidémie du coronavirus, le Western Galilee Medical Center teste un patch autocollant pour masques chirurgicaux qui pourrait neutraliser le virus.

A SAVOIR. Le patch autocollant, baptisé « Maya », a été développé au Technion par une équipe d’ingénieurs en mécanique, accompagnée par le Professeur Eyal Zussman.

Il est fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D et s’appose sur le masque chirurgical standard, pour en améliorer l’efficacité en ajoutant une couche supplémentaire de protection.

L’équipe du Technion a travaillé en coordination avec le Professeur Samer Srouji, directeur du département de chirurgie buccale et maxillo-faciale du Galilee Medical Center, à Nahariya ; et en collaboration avec la Direction de la Recherche et du Développement du Ministère de la Défense, dirigée par le Docteur Dan Greenstein.

Le Ministère de la Santé a donné son autorisation à l’hôpital public du Galilee Medical Center de 732 lits pour tester ce patch autocollant unique.

« Il s’agit d’une solution rapide et disponible, utilisant des technologies avancées. Nous sommes ravis de lancer un pilote au centre médical pour tester l’adaptation de l’autocollant par le personnel médical », a déclaré le Professeur Srouji.

Le Docteur Masad Barhoum, Directeur Général du Galilee Medical Center, a déclaré qu’ « il s’agit d’une solution disponible et rapide basée sur une technologie sophistiquée. Nous espérons que le projet pilote réussira et que cette innovation unique sera introduite dans de nombreux autres hôpitaux du pays ».

http://technionfrance.org/realisations/covid-maya

Partager :