Partager :

Le nombre d’Israéliens qui se sont engagés dans le bénévolat durant cette période est extrêmement élevé. Des professeurs de biologie aident gratuitement les laboratoires de recherche, des enseignants de petites classes proposent de garder les enfants de parents occupant un emploi essentiel pour le pays et des étudiants aident les seniors en faisant leurs courses alimentaires et pharmaceutiques. A elle seule, la municipalité de Jérusalem a enregistré 15 000 nouveaux bénévoles. (https://israelentreleslignes.com)

LE PLUS. Environ 20 % de la population adulte d’Israël se porte volontaire dans quelque 278 associations bénévoles d’utilité publique qui apportent un appoint considérable aux services de santé et d’assistance sociale. Il peut s’agir d’auxiliaires dans les hôpitaux et dans les services d’urgence, de volontaires de la Garde civile, d’unités de sauvetage ou de groupes qui s’occupent plus particulièrement de problèmes sociaux comme la drogue, les violences domestiques, les accidents de la route ou la protection de l’environnement ; d’autres se consacrent au statut de la femme, aux droits des immigrants et des consommateurs ou au bien-être des soldats.

Divers projets offrent aux volontaires de l’étranger la possibilité de servir en Israël, en général pour une courte période. Bon nombre viennent chaque été prendre part à des fouilles archéologiques, travailler dans des kibboutsim, tandis que d’autres apportent leur aide dans des services sociaux. Quelques jeunes Allemands volontaires considèrent les soins qu’ils prodiguent à des personnes âgées et à des malades en Israël comme une réparation des crimes de guerres perpétrés par les nazis contre le peuple juif.

 

 

Partager :