Partager :

Les entreprises de transports publics en Israël prévoient de commencer une grève générale. Les chauffeurs ont « le sentiment de ne pas être correctement protégés en pleine pandémie de coronavirus ».

Dans le cadre de la réglementation sur la crise du coronavirus, les utilisateurs des transports en commun ne sont pas autorisés à payer leurs billets en espèces et doivent à la place utiliser une carte de transport Rav-Kav.

Une exception a été récemment faite pour les personnes âgées et celles qui vivent dans les implantations, mais les chauffeurs de bus se sentent mis en danger en acceptant des paiements en espèces.

« Le ministère des Transports mène l’industrie des transports publics vers un véritable échec », a déclaré le Syndicat des chauffeurs de bus, selon le Maariv.

Lundi, le président de la Fédération nationale du travail d’Israël, Yoav Simhi, a demandé à Benyamin Netanyahou, au ministre de la Santé Yuli Edelstein et au directeur du projet coronavirus, le professeur Ronni Gamzu, d’ordonner la fin des paiements en espèces dans les bus, selon Calcalist.

Simhi a souligné que si plus d’un millier de chauffeurs de bus ont été infectés par le coronavirus et que des centaines sont en quarantaine, l’État « refuse de mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour maintenir la sécurité des conducteurs et des passagers ».

Gabriel Attal

https://www.radioj.fr/

Partager :