Partager :

ISRAELVALLEY SPECIAL. C’est la news positive de la semaine en Israël. Une première, et un excellent signe pour l’Etat Hébreu. Chevron Corporation (Etats-Unis) avec le rachat de Noble Energy (Etats-Unis) entre finalement en Israël pour exploiter le gisement Leviathan. Chevron, qui refusait d’entrer sur le marché israélien (intérêt majeur de ce groupe dans les pays arabes), est la deuxième compagnie pétrolière des États-Unis derrière ExxonMobil, et la sixième au niveau mondial derrière BP, Shell, Sinopec et PetroChina.

Israël bénéficie de ressources de gaz naturel en mer, avec le gisement Tamar, exploité avec Noble Energy depuis 2013, et l’important gisement Leviathan.

CHEVRON. (Les Echos). Chevron a annoncé le rachat de Noble Energy pour 5 milliards de dollars (4,4 milliards d’euros). Compte tenu de la dette de Noble Energy, c’est une opération à 13 milliards de dollars (11,4 milliards d’euros) pour Chevron. C’est la première acquisition d’envergure dans le secteur depuis l’effondrement des cours du pétrole sur fonds de crise sanitaire.

« Notre bilan solide et notre discipline financière nous permettent d’acquérir des actifs de qualité dans ces temps difficiles. C’est une opportunité pour Chevron d’acquérir des réserves et des ressources existantes à un coût avantageux », a fait valoir le PDG de Chevron, Michael Wirth, dans un communiqué. Avec la crise pétrolière, la capitalisation de Noble Energy a largement fondu passant de près de 9 milliards avant la crise à moins de 5 milliards de dollars aujourd’hui.

LE PLUS. Chevron a accepté d’acheter Noble Energy pour environ 5 milliards de dollars en actions alors que le géant pétrolier cherche à se renforcer au milieu des décombres du pire crash de pétrole brut jamais connu.
Ce rachat est la première opération majeure de l’industrie depuis que le coronavirus a déclenché un grave effondrement et la plus importante depuis que Occidental Petroleum a surenchéri sur Chevron pour acquérir Anadarko Petroleum pour 37 milliards de dollars l’année dernière.
L’accord renforcera la présence de Chevron dans les schistes du bassin Permien, autrefois le principal moteur du boom américain des schistes mais qui connaît aujourd’hui une forte réduction des forages, et du bassin Denver-Julesburg dans le Colorado.
Il augmentera les réserves prouvées de la société d’environ 18 % par rapport à ce qu’elle a déclaré à la fin de 2019.
Cet achat élargit également l’empreinte de Chevron en Méditerranée orientale en ajoutant le champ de gaz Leviathan au large des côtes israéliennes.Source Yourtopia

Partager :