Partager :

Netanyahou aurait décidé de ne pas adopter le budget annuel du gouvernement, dont la date limite est fixée fin août, afin d’entraîner le pays vers de nouvelles élections le 18 novembre, a rapporté mercredi le quotidien Haaretz, citant « des sources qui se sont entretenues avec le dirigeant israélien ».

Celles-ci affirment que le « sentiment de chaos » qui règne actuellement au sein de la coalition pourrait renforcer le soutien du grand public à l’idée d’une dissolution du gouvernement actuel, entraînant ainsi de nouvelles élections.

Le parti Likoud a qualifié ces propos de « baratins tenus par les responsables de Bleu Blanc, qui sont déjà en pleine campagne électorale ».

Benyamin Netanyahou et Benny Gantz, qui se sont affrontés au cours de trois campagnes en moins d’un an, ont finalement trouvé en mars dernier un accord de partage du pouvoir destiné à sortir le pays de l’impasse politique et gérer la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

De nombreuses critiques se sont élevées ces dernières semaines contre la gestion de la pandémie par le gouvernement, alors que le nombre de cas de contamination ne cesse d’augmenter.

Pour cette raison, le chef du parti Yamina, Naftali Bennett, a estimé mercredi soir que l’Etat hébreu était probablement doté « du pire gouvernement de l’histoire du pays« .

https://www.i24news.tv/

Partager :