Partager :

Crise Covid-19. Les israéliens (politiques et médias) se gardent bien de trop critiquer la Chine. La dépendance d’Israël (masques, matériels, recherches de vaccins, échanges de données,…) est trop forte dans le secteur de la santé pour que des critiques surgissent. Jusqu’à présent très peu d’articles son réservés à ce sujet en Israël. L’Etat hébreu glorifie sans cesse « la bonne relation des dirigeants israéliens avec la Chine ». Ceci n’est pas le cas en France.

Extrait d’un article publié par Marianne. « Coronavirus : comment les services secrets français n’ont rien vu venir ».

« Aucun service de renseignement occidental n’a alerté de l’ampleur du drame à venir. “Pas même les Américains”, jure-t-on à la DGSE. La surveillance en matière de pandémie ne faisait partie de leurs objectifs qu’en théorie. Face à la Chine, le monde est donc resté aveugle de longues semaines.

« On a beaucoup écouté les Chinois au départ, et nous faisons aujourd’hui le constat qu’ils nous ont beaucoup menti », confie à Marianne un proche du chef de l’Etat.

Mais pas question pour l’heure de le claironner, pour cause de dépendance aux masques made in China.

Selon un rapport des services de renseignement remis à la présidence de la République, le nombre de morts du Covid-19 en Chine serait en réalité de « 5 à 10 » fois supérieur au bilan officiel.

Le corollaire de ce mensonge est un loupé des services de renseignement occidentaux. « Y compris américains. Nous n’avons eu aucune alerte de leur part », certifie une source dans l’appareil d’Etat. « Nos lenteurs face au virus, en février et mars, seront aussi à mettre au débit de nos services secrets en poste en Chine, embraye un ancien patron français du renseignement.

Cette crise, qui fonctionne comme un grand révélateur, montre à quel point, dans ce domaine aussi, les Chinois nous ont distancés et cadenassent ce qui se passe chez eux. »

(1) Par Laurent Valdiguié (https://www.marianne.net

Partager :