Partager :

Les menaces de faire quitter le parti Yahadout Hatorah du gouvernement proférées par Moché Gafni ont fonctionné. La fermeture des yechivot a été retirée de la liste des recommandations du ministère de la Santé.  Pourtant, des nombreux rabbanim orthodoxes tirent la sonnette d’alarme face à la remontée en flèche du nombre de personnes atteintes du virus, particulièrement dans la ville de Bené Beraq.

Selon certains rabbanim, le cas de la yeschiva « Beit Mattityahou » avec ses plus de 220 étudiants atteints est peut-être le cas le plus extrême mais de loin pas le cas unique et peut-être le départ d’une contamination de masse qui pourrait toucher des milliers de personnes. En fin de semaine dernière, un tribunal rabbinique « spécial Corona » a été créé par un groupe de rabbanim orthodoxes des trois courants principaux : lituaniens, hassidiques et séfarades, dans le but de stopper la course du virus.  L’objectif est de demander la fermeture d’une quinzaine de Yechivot qui ne respectent pas les consignes et qui sont selon leurs propres termes des « bombes à retardement ».

https://lphinfo.com/

LE PLUS.

Une yechivah, ou yeshivah (en hébreu : ישיבה, yechivot au pluriel) est un centre d’étude de la Torah et du Talmud dans le judaïsme. Chaque yeshiva est généralement dirigée par un rabbin, appelé Roch Yechivah (littéralement « tête de yechivah »). L’enseignement y est destiné aux hommes et aux jeunes de plus de 13 ans, mais il existe une structure équivalente pour les jeunes filles : les séminaires.

Dans les yechivot modernes, les étudiants dorment généralement sur place en internat. Le plus clair du temps est passé dans l’étude du Talmud, ouvrage monumental d’élaboration de la loi juive. Dans la salle d’étude, il y a des bancs et des pupitres ; l’étude se fait par groupe de deux, avec élucidation du texte araméen, joutes oratoires et raisonnements subtils très techniques ; généralement suivie ou précédée d’un cours magistral.

Le programme d’étude comporte aussi parfois la Halakha (loi juive codifiée) et la pensée juive. La journée est rythmée par les trois prières quotidiennes.

Une des fonctions de la Yechiva est de former les futurs maîtres et rabbins des communautés juives ; une autre est de donner un minimum d’érudition aux simples fidèles.

De nos jours, elle est considérée par les Juifs Haredi comme une institution indispensable à la survie spirituelle de sa jeunesse.

Partager :