Partager :

Les équipes médicales des Autorités israélienne et palestinienne s’emploient à empêcher la propagation du COVID-19 (coronavirus) dans les zones de Judée et de Samarie sous contrôle palestinien, selon un rapport de l’Unité de coordination des activités gouvernementales en Territoires (COGAT), Divers rapports de l’Autorité palestinienne ont exprimé dimanche leur crainte des ramifications d’une infection à grande échelle dans la région.

Selon le COGAT, Israël a fourni un soutien à l’Autorité Palestinienne sous la forme de kits de test et d’assistance professionnelle, tels que des sessions de formation conjointes sur des sujets liés au virus lui-même, ainsi que la protection du personnel médical et les tests des patients.

« Les bactéries et les virus ne s’arrêtent pas à la frontière, et la propagation du coronavirus dans [l’Autorité palestinienne] peut également mettre en danger la santé des résidents d’Israël », a déclaré Dalia Basa, coordinatrice de la santé du COGAT, dans un communiqué.

« Nous ne pourrons pas faire face seuls à la crise« , a déclaré un responsable de la santé de l’AP au Jerusalem Post. « Nous aurons besoin de l’aide d’Israël et d’autres pays internationaux. Nous coordonnons déjà quotidiennement avec Israël pour empêcher la propagation du virus. « 

Afin de limiter les risques d’infection, les responsables de l’Autorité Palestinienne ont fermé les sites touristiques de Bethléem le 6 mars, lorsque des touristes ont infecté des travailleurs dans un hôtel de la ville.

Depuis lors, l’Autorité Palestinienne a pris des mesures pour restreindre les déplacements des résidents, limiter les visites des patients hospitalisés aux parents au premier degré et sanctionner les propriétaires de magasins et de restaurants qui ont ignoré les ordres de fermer leurs entreprises en un effort pour empêcher la propagation du virus.

Partager :