Partager :
Sur le plan macro économique, Israël est classé dans la catégorie des pays développés, il est devenu membre de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) depuis 2010. « Le pays jouit d’un secteur bancaire extrêmement solide et d’un niveau d’endettement moyen, tout le contraire de ce que l’on observe parfois en Europe » souligne l’économiste et chercheur israélien Jacques Bendelac basé à Jérusalem.
Yair Avidan, vétéran du secteur banquier et financier israélien, est entré en fonction en Mai 2020 en tant que superviseur des banques à la Banque centrale d’Israël.

Dans un communiqué publié par la Banque centrale, Avidan a déclaré que son nouveau rôle consistera « à garantir la stabilité durable et le développement du système bancaire du pays, tout en s’assurant de son évolution technologique et digitale ». Il aura également pour mission de promouvoir la concurrence et la transparence dans le secteur.

Yair Avidan a démarré sa carrière comme économiste et banquier d’affaires pour Leumi Le-Israel. Il a ensuite occupé des hauts postes chez Hapoalim puis au sein du groupe Israel Discount. Avidan a obtenu une licence et un MBA à l’université de Tel Aviv. Il est diplômé d’un cursus de gestion avancée de la Harvard Business School « Yair arrive en fonction dans un moment particulièrement difficile », a déclaré Amir Yaron, le gouverneur de la banque d’Israël, en référence à la crise économique créée par l’épidémie du coronavirus. « Ses 30 ans d’expérience dans une grande diversité de positions au sein du système financier et bancaire lui ont donné les connaissances et la capacité nécessaires pour diriger le Département de supervision de la banque

 

Partager :