Partager :

Pays de neuf millions d’habitants, Israël a recensé plus de 16 800 cas de coronavirus, dont 281 décès, présentant toutefois un faible ratio de décès (31 par millions d’habitants) comparativement à d’autres pays.

Ce ratio s’expliquerait notamment par des mesures de confinement et de distanciation physique prises dès le début de la crise, et le développement de la télémédecine qui a permis aux autorités sanitaires de suivre quotidiennement et à distance des patients, estiment différents spécialistes interrogés par l’AFP.

« Une chose qui est unique et qui a aussi joué un rôle, c’est le fait que la population israélienne est habituée à passer d’un état de routine à un état d’urgence. Normalement, ce n’est pas à cause d’une pandémie, mais des missiles tirés en notre direction », assure M. Schindel faisant par exemple référence aux tirs de roquettes depuis l’enclave palestinienne de Gaza. (Times of Israël)

LE PLUS.

Le ministre de la Santé nouvellement installé, Yuli Edelstein, a annoncé mercredi son intention de nommer le directeur du centre médical Barzilai d’Ashkelon au poste de directeur général du ministère de la Santé, en attendant l’approbation du cabinet.

Le professeur Chezy Levy remplacera Moshe Bar Siman-Tov, qui a dirigé les efforts du gouvernement pour coordonner la réponse nationale à la pandémie de COVID-19. Il a annoncé sa démission au début de ce mois après la nomination du nouveau ministre.

Partager :