Partager :

L’humoriste et comédien français, Guy Bedos, est mort ce jeudi à l’âge de 85 ans, a annoncé son fils Nicolas. Artiste de music-hall, metteur en scène, Guy Bedos s’est fait connaître dans les années 60 en duo avec Sophie Daumier. Ensemble, ils laissent des sketches cultes, notamment « la drague ».  Selon son autobiographie Mémoires d’outre-mère, ses mauvais rapports avec sa mère et son beau-père (ouvrier, puis patron d’une scierie avec lequel Hildeberte s’est remariée) lui rendent la vie difficile: son beau-père bat sa mère, qui bat son fils en retour. Il y raconte aussi que son beau-père est raciste et antisémite, et sa mère, pétainiste.

Dans Times of Israel :  » Je persiste et signe sur ce que j’ai dit ». Guy Bedos a assuré avoir accusé Marine Le Pen de « faire la campagne d’Hitler » devant le tribunal de Paris où il était poursuivi pour « injure » par la présidente du parti d’extrême droite Front national ».

Homme de gauche, il s’est également distingué par ses positions politiques. En tirant à boulets rouges sur certaines personnalités politiques, il s’est attiré quelques ennuis judiciaires, comme en 2015 face à Nadine Morano. En 2012, il s’était rendu à Hénin-Beaumont pour soutenir Jean-Luc Mélenchon qui se présentait aux législatives face à Marine Le Pen.

Dans Actualité Juive : « Dans Nice-Matin du 2 décembre 2016, Guy Bedos déclare à propos de son arrière-grand-père député d’Alger : « C’est lui qui avait fait voter le décret Crémieux pour donner la nationalité française aux juifs et pas du tout aux Arabes. J’ai trouvé ça injuste. Et depuis, j’ai su qu’il avait eu une liaison avec une jeune femme qui était juive, à qui il a fait au moins deux enfants dont ma grand-mère. Ce qui fait que j’ai du sang juif dans les veines. Mais cela ne m’empêche pas de détester Netanyahou. »

Partager :