Partager :

EDITORIAL DE DR. Un journaliste de bonne réputation du journal Libération a récemment écrit un article qui fait (vraiment!) sourire tout ceux qui connaissent bien la situation géo-politique au Moyen-Orient et qui combattent ttrès souvent une désinformation assez sournoise.

L’article compare avec émotion, et un brin de jalousie, Césarée (1) à un tout petit village arabe pauvre et tout proche. En fait , c’est comme si un journaliste israélien écrivait en retour un article sur la superbe ville de Neuilly, en faisant une comparaison avec… le quartier le plus pauvre de Saint-Denis où de Sarcelles.

Pourquoi pas? Mais un peu bizarre, non. Nous avons retenu, dans un esprit « Think positive », le meilleur de l’article de Libération qui donne envie aux riches juifs de France de s’épanouir et d’investir à Césarée :

« Libération (copyrights) : Césarée, avec son golf, ses courts de tennis à foison et ses villas (dont celle des Nétanyahou) planquées au fond de lotissements à l’américaine, gardés par des guérites et bordés de haies qu’on dirait taillées au scalpel. Ainsi, à Césarée, la densité de population des happy few est de 800 habitants au km². Le bourg est bordé de toutes parts. Au nord par un luxuriant kibboutz dont les bassins piscicoles s’étendent alentour et par une réserve naturelle. Au sud par Césarée et sa butte. A l’est par l’autoroute 2, qui longe la côte du Nord au Sud ».

(1) Wikipédia : Césarée (hébreu : קֵיסָרְיָה,Qesarya; arabe : قيسارية, Qaysaria; grec moderne : Καισάρεια) est le nom d’une ville antique et moderne d’Israël, située sur la côte méditerranéenne à 20 km au sud de la ville de Dor, entre Netanya et Hadera. Les vestiges de la ville antique permettent d’admirer les ruines de la capitale royale d’Hérode Ier le Grand, et nombre de monuments des époques romaine puis médiévale.

Son nom vient du grec ancien : paralios Kaisareia (παράλιος Καισάρεια) signifiant Césarée maritime ; le nom latin est Caesarea Maritima, Césarée maritime, ou encore Caesarea Palestinae, c’est-à-dire Césarée de Palestine. La ville a été construite sur l’emplacement d’un port connu sous le nom de Tour de Straton ou en grec, Stratonos pyrgos (Στράτωνος πύργος), en latin, Turris Stratonis.

 

Partager :