Partager :

EDITORIAL. Le Covid-19 fait des dégâts économiques. De nombreux restaurants ferment leurs portes. Le Café Bialik devrait fermer en Mai 2020. La situation est devenue intenable pour la plupart des restaurateurs de Tel-Aviv, étranglés par des règlements très contraignants. Hier soir la télévision israélienne a montré la révolte de certains restaurateurs qui ont décidé de ne plus respecter la loi. Un restaurateur a expliqué aux médias que rien ne pouvait plus l’arrêter. Il est prêt à payer des amendes mais il refuse de mettre au chômage ses employés. Le Maire de Tel-Aviv a soutenu sa démarche. (DR)

LE PLUS. Sur i24 News : « Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a appelé à la réouverture des restaurants et des cafés, affirmant que les 50.000 employés de la ville doivent se remettre au travail, a rapporté Channel 12. « Pour moi, il ne s’agit pas de savoir s’il est possible d’ouvrir des restaurants ou non. Parfois, il n’y a pas d’autre choix », a-t-il affirmé. Les commentaires de Ron Huldai sont intervenus après qu’un restaurant de Tel Aviv a installé des tables sur un trottoir pour que ses clients puissent manger des plats à emporter.

Le restaurateur a souligné que les réglementations actuelles posaient un problème car elles permettent de manger sur un banc adjacent mais pas sur une table fournie par le restaurant. En vertu de cette réglementation, les restaurants sont autorisés à préparer des aliments pour la livraison et les plats à emporter, mais les clients ne sont pas autorisés à manger sur place, ce qui fait que de nombreux restaurants ont du mal à survivre. En outre, les restaurants et les bars étant toujours fermés, de nombreux Israéliens se sont regroupés ce weekend sur les places, les boulevards et dans les parcs de la ville. »

 

 

 

 

Partager :