Partager :

EDITORIAL. « Barsi » est son surnom. Même le journal Haaretz le couvre de compliments. Il est le héros d’Israël… et celui d’IsraelValley (le rédacteur en Chef a passé 23 jours dans un hôpital israélien). Parfait inconnu avant la crise du coronavirus. Son nom est à présent sur toutes les lèvres. Sans ses méthodes très offensives et opérationnelles, des milliers d’israéliens auraient pu mourir du Covi-19. Dans i24 News : »En quelques jours, Moshe Bar Siman Tov est devenu omniprésent sur les chaînes de télévision et sur les stations de radio. Le directeur général du ministère de la Santé est passé de l’ombre à la lumière ».

Selon Le Figaro : « Quarante-trois ans, veste et chemise d’un gris strict, une allure timide, une voix grave à la limite austère, Moshe Bar Siman Tov n’a, a priori, aucune qualité pour devenir une star des médias. Et pourtant, il crève l’écran depuis le début de la pandémie. Il est devenu le grand communiquant de l’épidémie du coronavirus, et est désormais omniprésent sur les chaînes de télévision et les stations de radio. Sa mission est d’annoncer les mauvaises nouvelles, tel le durcissement du confinement. Ce rôle d’oiseau de mauvais augure aurait pu lui nuire. Mais c’est le contraire qui s’est produit.

Parfait inconnu il y a quelques semaines encore, il est maintenant très populaire parmi les Israéliens, selon les sondages, au point de servir de caution de sérieux à Benyamin Nétanyahou, le premier ministre, qui n’hésite pas à le faire intervenir à ses côtés lors de ses communications télévisées ». (Le Figaro)

LE PLUS. Selon Times of Israel (Copyrights) : « Le directeur-général du ministère de la Santé Moshe Bar Siman-Tov, l’une des personnalités les plus importantes dans la réponse du gouvernement israélien à la pandémie de coronavirus, a officiellement annoncé mardi qu’il démissionnerait de son poste après l’arrivée du nouveau ministre de la Santé. Le prochain gouvernement doit prêter serment dans la journée de jeudi.

« Je suis fier de toutes ces années passées à la fonction de directeur-général, et en particulier de la gestion de la crise du coronavirus », a-t-il indiqué dans une déclaration, disant qu’il avait averti le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Santé, Yaakov Litzman, de son intention de se retirer.

Cette initiative survient quelques jours après un vote du cabinet qui a décidé de lever de manière significative les restrictions imposées sur les déplacements, en autorisant notamment les Israéliens à se rendre dans les gymnases en plein air, à l’encontre de ce qu’avait recommandé Bar Siman-Tov. Le directeur du ministère de la Santé avait adopté une approche radicale, favorable à une vaste fermeture du pays, dès le début de la pandémie. Il s’était querellé avec les responsables du ministère des Finances qui avaient averti qu’une fermeture si drastique pouvait détruire l’économie et que si l’Etat juif ne rouvrait pas rapidement, il serait difficile de se remettre de la récession qui suivrait. Les ministres auraient également critiqué Bar Siman-Tov qui, selon eux, aurait eu trop d’influence sur la prise en charge de la pandémie par le gouvernement. Le bilan du coronavirus a été en tout cas salué. Son homologue au ministère de l’Économie, Shai Babad, a aussi annoncé sa démission« .

Partager :