Partager :

Un article de T.O.I. (Copyrights). « Le nombre de fermetures d’entreprises en Israël pourrait augmenter de 50 % cette année, et concernera quelque 70 000 sociétés, en raison de la crise du coronavirus, prévoit la firme de données commerciales Dun & Bradstreet dans un rapport sur la pandémie et son impact sur l’économie israélienne. Pour la première fois depuis dix ans, le nombre de fermetures d’entreprise dépassera celui des créations cette année, avec une contraction nette de 30 000 entreprises, contre une croissance nette de 11 000 nouvelles entreprises en 2019, indique le rapport.

L’industrie de la mode, qui souffre déjà de la concurrence avec la vente en ligne, souffrira encore plus des restrictions liées au coronavirus. Plus d’un millier de boutiques de mode devraient disparaître en 2020, selon le rapport, soit une augmentation de 33 % par rapport à l’année dernière. En 2019, quelque 750 magasins de mode ont fermé, selon le rapport.

En ce qui concerne les bars, les restaurants et les cafés, le secteur était déjà considéré comme une activité risquée, puisque seulement 60 % d’entre eux survivent plus de deux ans, et 66 % ferment ou changent leur mode de fonctionnement dans les cinq ans. Avant la crise, on comptait quelque 11 500 bars et restaurants et kiosques alimentaires, selon le rapport. On en dénombre 3 000 à 3 500 nouveaux chaque année, tandis que 2 500 à 3 000 établissements ferment leurs portes ».

https://fr.timesofisrael.com/a-cause-de-la-pandemie-70-000-entreprises-israeliennes-pourraient-fermer/

Partager :