Partager :

A. LIVRAISONS. Amazon avait arrêté ses livraisons à destination d’Israël le 22 mars. Le géant du commerce en ligne Amazon a relancé ce week-end son service de livraisons vers Israël, ne garantissant toutefois pas les frais d’envoi gratuits pour les montants à partir de 49 dollars (45 euros) comme cela était précédemment le cas.  Amazon a repris ses activités mais a également mis en garde contre les délais d’expédition prolongés. « Les voies aériennes sont actuellement limitées, ce qui affecte notre capacité à expédier des produits aussi rapidement et efficacement que nous le ferions en temps normal », a fait savoir ce dernier.

B. EAU. Cette semaine, une réunion de haut niveau du cabinet de sécurité, la première depuis plusieurs mois, a notamment abordé la question d’une récente attaque informatique iranienne sur l’infrastructure de l’eau d’Israël, selon un reportage diffusé samedi à la télévision israélienne. Citant des responsables anonymes, la Treizième chaîne a déclaré que l’attaque, opérée fin avril, était perçue comme une escalade significative de la part de l’Iran. Israël considère qu’une ligne rouge a été franchie avec cette attaque qui a ciblé une infrastructure civile.

C. POMPEO. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo doit effectuer une courte visite en Israël le 13 mai, mettant fin à une pause dans ses voyages internationaux en raison du coronavirus. Il rencontrera à la fois le Premier ministre Binyamin Netanyahu, un vieil ami, et Benny Gantz, le nouveau « Premier ministre alternatif », le jour où le duo prendra ses fonctions de co-chefs d’un gouvernement national d’unité. La visite est clairement un geste de soutien américain. Le premier haut responsable étranger à se rendre en Israël depuis l’épidémie de coronavirus sera, comme ses hôtes, d’abord testé pour le virus, effectuera des gestes barrière, sera masqué et respectueux des distances sociales.

D. MOSSAD. Fin mai, des représentants de Tsahal et du Mossad quitteront le quartier général du commandement au Tel Hashomer Medical Center, créé pour unir leurs forces dans la lutte contre la pandémie de COVID-19. Le siège sera placé sous la tutelle du ministère de la Santé, a indiqué Amit Tomer, correspondant de Kan Hadashot. Selon le journaliste, une cérémonie de remise des pouvoirs est déjà prévue. L’armée israélienne et les services de sécurité ont confirmé qu’à partir du début du mois de juin, ils cesseront de lutter contre l’épidémie « dans le cadre de l’arrêt de la propagation du coronavirus » et transféreront les forces sur des fronts plus traditionnels.

E. GAZA. L’émission de France 2 “Télématin” a fait samedi un focus sur la situation sanitaire à Gaza face à l’épidémie de coronavirus, mettant en avant le rôle positif joué par le blocus militaire israélien dans les bons résultats avancés par les autorités médicales de l’enclave palestinienne. “Il y a deux mois, nombreux étaient ceux qui prédisaient une catastrophe sanitaire dans la bande de Gaza. Deux mois plus tard, seules vingt personnes auraient été contaminées, douze seraient aujourd’hui guéries, huit toujours malades, et aucun décés n’a été signalé”, souligne le journaliste de Télématin.

https://www.desinfos.com/

Partager :