Partager :

Selon les médias israéliens, Microsoft est sur le point de finaliser l’acquisition de CyberX, une start-up spécialisée dans la sécurité de l’Internet des objets (IoT), pour un montant de 165 millions de dollars.

CyberX devrait travailler avec le centre de développement de Microsoft en Israël, et Microsoft va investir des dizaines de millions de dollars dans CyberX. Celle-ci fournit une surveillance continue et une gestion de la vulnérabilité des systèmes de contrôle industriel et compte parmi ses clients deux des cinq premiers fournisseurs d’énergie américains, une des cinq premières entreprises pharmaceutiques mondiales, une des cinq premières entreprises chimiques américaines et des fournisseurs nationaux d’électricité et de gaz en Europe et dans la région Asie-Pacifique.

CyberX emploie 164 personnes et a levé 48 millions de dollars en cinq cycles de financement externe, selon LinkedIn et Crunchbase et ses co-fondateurs, le PDG Omer Schneider et le directeur général et directeur technique Nir Giller, détiennent chacun un peu moins de 6 % des parts de la société.

CyberX a introduit sa technologie de prédiction des vecteurs d’attaque du système de contrôle industriel en juillet 2017 pour aider les équipes de sécurité à valider les mesures d’atténuation qui peuvent éliminer efficacement les vecteurs d’attaque présentant le plus grand risque de compromettre les actifs critiques. La plateforme de l’entreprise combine la surveillance des menaces avec l’analyse du comportement des machines et le renseignement sur les menaces pour identifier les cyberattaques avancées en temps réel.

La sécurité liée à l’IoT (Internet of Things) constitue un domaine d’investissement majeur en 2020. On peut citer la société de capital-investissement Advent International qui a acheté Forescout pour 1,9 milliard de dollars en février. Un mois plus tôt, la société de capital-investissement Insight Partners avait accepté d’acheter la start-up en pleine croissance Armis pour une valeur de 1,1 milliard de dollars afin de renforcer sa position sur le marché de la sécurité des dispositifs non gérés.

Source : CRN & Israël Valley

Partager :