Partager :
Les professeurs et les étudiants de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Tel-Aviv, en collaboration avec ceux de la Faculté des sciences exactes et de la Faculté de physique se sont mobilisés pour imprimer des masques de protection à visière pour les équipes médicales, sur des imprimantes 3D à une vitesse record, afin de pallier la pénurie dont souffrent les hôpitaux et le système de santé en Israël. « En cette période de crise du corona, nous considérons l’engagement comme une obligation civile », a expliqué Danny Berko responsable des projets de premier cycle de la Faculté d’ingénierie, qui dirige le projet.

Le coronavirus a provoqué une forte demande de masques de protection dans les hôpitaux. Dans le monde entier et en particulier en Chine, au Japon et en Corée du Sud, l’utilisation des masques à visière fait désormais partie intégrante de la routine hospitalière, alors qu’Israël en manque.

La Faculté d’ingénierie de l’Université de Tel-Aviv s’est mobilisée pour trouver une solution rapide et efficace, et a fait fonctionner ses imprimantes 3D à un rythme accéléré, permettant ainsi d’augmenter considérablement la production des masques.

«Une obligation civile»

Pour cet effort de production, Danny Berko, responsable des projets de premier cycle de la Faculté d’ingénierie, qui dirige le projet, a recruté des dizaines de bénévoles: étudiants et diplômés de la Faculté d’ingénierie, l’antenne de l’Association « ingénieurs sans frontières » de l’UTA, les professeurs et étudiants de la Faculté des sciences exactes et de la Faculté de physique sous la direction du Prof. Erez Etzion, Directeur de l’École de physique et d’astronomie, du Prof. Menny Raviv Moshe qui dirige le laboratoire de particules de l’École de physique et d’astronomie et du Dr. Yoav Lachini, spécialistes des matériaux condensés tendres de la Faculté de physique. « En cette période de crise du corona, nous considérons l’engagement comme une obligation civile », explique Danny Berko.

Le masque lui-même se compose d’un support imprimé en 3D, auquel est fixé une visière transparente d’une épaisseur appropriée selon des exigences prédéterminées.

Jusqu’à présent, Environ 400 masques ont été imprimés et fournis à des dizaines de centres en Israël, tels que le centre médical Hillel Yaffe, le Département de maternité du Centre médical Shamir (Assaf Harofe), le Centre de santé mentale Lev Hasharon et bien d’autres.

 

 

Partager :