Partager :

Les travailleurs indépendants et propriétaires de petites entreprises manifestent aussi dans tout le pays. Un millier d’Israéliens ont manifesté samedi soir à Tel-Aviv, contre l’accord de coalition conclu entre le Premier ministre Benyamin Netanyahou et son ex-rival Benny Gantz, à la veille du début de l’examen de cet accord par la Cour suprême.

La justice israélienne a été saisie de huit plaintes qui portent sur les clauses de l’accord de coalition et sur la possibilité pour M. Netanyahou de diriger le gouvernement alors qu’il a été inculpé.

La Cour Suprême doit étudier ces plaintes dimanche et lundi avant l’échéance jeudi, pour traduire l’accord en gouvernement validé par le Parlement.

La liste centriste Bleu Blanc a déclaré mardi dans un communiqué qu’il estimait que Benyamin Netanyahou devrait pouvoir continuer de servir comme Premier ministre, malgré les inculpations qui le visent, revenant ainsi sur ses promesses de campagne.

Dans le même temps, des manifestations ont lieu samedi soir à Tel Aviv, Jérusalem, Beit Shemesh, Haïfa, Kafr Qasim et Eilat contre ce que les travailleurs indépendants et les propriétaires de petites entreprises considèrent comme une réponse économique insuffisante du gouvernement à la crise du coronavirus, a rapporté Channel 12.

Le gouvernement a créé un fonds spécial pour les petites entreprises et des prêts pour les travailleurs indépendants d’une valeur de 80 milliards de shekels (20 milliards d’euros).

A ce jour, il a reçu 48.000 demandes de prêt pour un total de 31 milliards de shekels (8 milliards d’euros), mais seulement 14.500 demandes ont été acceptées et seulement 4,6 milliards de shekels (1.2 milliards d’euros) ont été attribués, selon Channel 12.

https://www.i24news.tv

Partager :