Partager :

Alors que les gouvernements sont confrontés à une demande sans précédent d’équipements de protection individuelle pour les travailleurs de la santé, des initiatives locales apportent de plus en plus de réponses et comblent les lacunes.

Parmi les histoires les plus remarquables d’ingéniosité et de dynamisme figure celle de Yonatan Doron, un développeur web de 31 ans originaire d’Israël.

« Je me suis bien dit que je sais ce pour quoi je suis bon et ce pour quoi je suis mauvais. Je suis bon dans la communication avec les gens et je sais comment faire bouger les choses », et en deux semaines seulement, il a mobilisé plus de 300 personnes à travers Israël.

Ensemble, ils ont fabriqué et livré 25 000 masques directement pour les hôpitaux du pays en utilisant des imprimantes 3D et une logistique extraordinaire.

Ils prennent maintenant des commandes de l’étranger et fabriquent chaque jour 1 000 articles à partir de rien, sans aucune expérience préalable et ils sont même capables de modifier leurs modèles en fonction des spécifications des médecins et des infirmières.

C’est en parcourant Facebook qu’il est tombé sur un post intitulé « World versus Covid » qui était un appel aux communautés de fabricants du monde entier pour qu’ils partagent leurs connaissances et leurs modèles d’impression 3D afin d’en faire un effort mondial ». Lui-même n’a pas d’imprimante 3D, mais il a appelé ses amis qui en possèdent une et ils ont commencé à construire quelques masques en open source en ligne à travers le monde et ils ont fourni 20 ou 30 pièces à des personnes qu’ils connaissaient. Puis, les choses sont devenues folles, son numéro de téléphone a été communiqué à un grand nombre de groupes d’infirmières, de médecins et de personnel médical de WhatsApp en Israël et il a été bombardé d’appels et de messages auxquels il n’avait pas le temps de répondre. »

Avec des volontaires, ils ont mis en place une opération à travers tout le pays et l’équipe a imprimé en masse des écrans faciaux selon des spécifications approuvées et disponibles sur Internet.

Mais M. Doron et son équipe ont également créé un clip modifié pour rendre les masques faciaux plus confortables pour les médecins et les infirmières qui les portent pendant de longues périodes de travail, ainsi qu’un minuscule clip qui réduit la quantité de désinfectant pour les mains libérée par les bouteilles et qui permet d’économiser 50% à chaque usage.

« Nous n’avons pas de hiérarchie, pas de structure. Nous avons un lien direct avec le terrain, avec les personnes en première ligne. Ils nous donnent un retour immédiat sur ce qu’ils veulent et ce qui est bon pour eux ». La connaissance sur la fabrication est faite pour être partagée. Tout responsable de communauté qui souhaitent discuter avec M. Doron et qui veut un retour sur ses connaissances peuvent le contacter ».

Source : SkyNews & Israël Valley

Partager :