Partager :

Ce 1er mai, la compagnie aérienne anglaise Wizz Air reprendra ses vols de Londres Luton pour Tel Aviv, Tenerife, Lisbonne, Budapest et d’autres grandes villes. Les sièges seront proposés à partir de 16,99 £, mais il faut prendre en compte la législation des pays, dont certains refuseront l’entrée aux ressortissants étrangers.

Selon l’IATA, l’arrêt des vols pour lutter contre les coronavirus à l’échelle du continent a fait chuter le trafic aérien européen d’au moins 90 %, alors que les pays luttent contre les épidémies.

Le directeur général de Gatwick, le deuxième aéroport le plus fréquenté de Grande-Bretagne, a demandé aujourd’hui aux ministres d’introduire une réglementation exigeant que les passagers subissent un test de dépistage de Covid-19 au moins 48 heures avant leur départ. Le personnel de cabine devra porter un masque facial et des gants dans les avions et les passagers devront utiliser un désinfectant pour les mains et les avions seront désinfectés pendant la nuit.

La compagnie aérienne n’a pas précisé que les passagers seront tenus de porter un masque facial sur les vols, bien que beaucoup le fassent déjà, mais le patron du deuxième aéroport le plus fréquenté de Grande-Bretagne a également demandé que les voyageurs soient tenus d’avoir un « passeport de santé » lorsqu’ils voyagent sur des vols internationaux.

On s’attend à ce que les vols décollent avec un tiers de bagages vides pour permettre l’espace entre les passagers à bord, après que le directeur général Jozsef Varadi ait annoncé qu’ils prévoyaient d’apporter ces changements au début du mois.

Les autres compagnies aériennes low cost n’ont pas encore annoncé leur intention de faire voler leur flotte et sa grande rivale, Ryanair, a gardé 99 % de sa flotte au sol tout en effectuant quelques vols réguliers jusqu’au 30 avril. EasyJet prend les réservations pour les vols à partir du 18 mai.

Le blocage a fait chuter les revenus des compagnies aériennes, ce qui en a poussé plusieurs au bord de l’effondrement. Virgin Atlantic a déjà demandé un renflouement de l’État de 500 millions de livres sterling et le directeur général de Gatwick, Stewart Wingate, a demandé aux ministres d’établir un cadre pour remettre les avions en vol.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a indiqué que les prochaines vacances d’été pourraient être « un peu différentes, avec d’autres mesures d’hygiène, avec un peu plus de distance sociale », mais que des solutions seront trouvées.

Mais elle a averti qu’aucune prévision fiable ne peut être faite pour les voyages en juillet et août.

Source : DailyMail & Israël Valley

Partager :