Partager :

Sur les 150.000 travailleurs de l’industrie du divertissement en Israël, plus de 10.000 ont déjà perdu leur emploi, tandis que de nombreux autres sont en congé sans solde et bien que les rassemblements soient interdits en Israël, les protestations politiques sont l’une des exceptions à la règle, à condition que les manifestants maintiennent une certaine distance.

Aussi, à l’initiative du chanteur Aviv Geffen, une manifestation a été montée pour rencontrer Benjamin Netanyahu pour discuter de la crise. « Il y a une catastrophe en cours », a déclaré Aviv Geffen lors de son discours. « Les gens ne peuvent pas le supporter, et le noeud coulant se resserre autour de leur cou. »

Une pétition a circulé pour demander une série de mesures pour alléger la pression financière sur l’industrie et ses travailleurs. Ces mesures comprennent le versement d’indemnités et l’octroi de prêts aux organisations et aux particuliers, permettant aux travailleurs indépendants de déposer une demande d’assurance chômage et une réduction significative des impôts pour les personnes concernées et elle a été signée par certains des plus grands artistes israéliens, dont le chanteur David Broza, le mentaliste Lior Suchard, l’acteur Ori Pfeffer (« Hacksaw Ridge ») et la gagnante du concours Eurovision de la chanson Netta Barzilai.

Plus tôt dans la journée, la commission des finances du Parlement israélien a tenu une audition pour aborder ce sujet. Le cinéaste Avi Nesher (« The Other Story », « Past Life ») a déclaré lors de l’audition que « notre monde est au bord de l’extinction ». Il a fait valoir que « la culture n’est pas un luxe, mais un atout stratégique mondial ».

Yoni Feingold, président de l’Union des producteurs et organisateurs d’événements en direct, a déclaré au comité que l’industrie souffre d’un manque à gagner de 47 milliards de shekels (13 milliards de dollars) en raison du coronavirus. « Nous sommes une industrie égale à celle de l’aviation et de l’industrie, et nous devrions être traités comme tels ».

Quelques heures avant la manifestation, la municipalité de Tel-Aviv a annoncé qu’elle avait créé un fonds de 700 000 shekels pour aider des centaines d’artistes dans la ville et son maire de Tel-Aviv, Ron Huldai, a déclaré que la ville était depuis longtemps le centre de la culture en Israël. « La culture et l’art sont essentiels à notre existence spirituelle », a-t-il déclaré, « c’est pourquoi nous devons nous occuper des créateurs artistiques après la fin de la pandémie ».

L’Association des producteurs de télévision et de films a envoyé mercredi une lettre au directeur général du ministère de la santé, demandant qu’ils soient autorisés à reprendre le travail selon les directives du ministère. Jusqu’à présent, le ministère n’a autorisé le retour au travail que des personnes travaillant dans les secteurs de la haute technologie, de l’industrie et des services, en limitant le travail en personne à 30 % des effectifs de l’entreprise.

Source : Variety & Israël Valley

Partager :