Partager :

« C’est notre devoir moral en tant que personnel médical et en tant qu’êtres humains » Un nombre incalculable de personnes dans le monde n’ont pu faire leurs adieux à des proches malades du nouveau coronavirus, n’étant pas autorisées à approcher les patients contaminés.

Les responsables du centre médical Sourasky ont choisi de fournir l’équipement de protection nécessaire afin d’offrir aux familles une chance de dire au revoir à un parent.

« C’est notre devoir moral en tant que personnel médical et en tant qu’êtres humains », a déclaré Ronni Gamzu, directeur général de l’hôpital à l’AP.

Le problème a préoccupé les professionnels de la santé du monde entier. « Les familles supplient de voir leurs proches avant de mourir. Une simple faveur, devenue un dilemme à la fois éthique et médical », a déploré cette semaine un groupe de médecins dans le New England Medical Journal, appelant à des solutions créatives pour résoudre le problème.

Israël compte à cette date quelque 13.000 cas de coronavirus, et 158 ​​décès. Ces chiffres bien plus bas que dans d’autres pays ont certainement contribué à accorder aux familles un dernier instant avec leurs proches.

Tel Aviv Sourasky Medical Center est le principal complexe hospitalier desservant Tel Aviv, Israël et sa région métropolitaine et le troisième plus grand complexe hospitalier du pays.

ttps://www.i24news.tv

Partager :