Partager :

TSAHAL L’armée israélienne a affirmé mardi qu’elle distribuerait « de la nourriture et des fournitures aux familles musulmanes à travers tout le pays » pour les fêtes du Ramadan, alors que la population entière vit toujours confinée. « Le Ramadan va commencer dans 10 jours, et les musulmans israéliens font normalement leurs courses à l’approche du mois sacré », explique Tsahal sur son compte Twitter. « Mais tous les Israéliens doivent rester à la maison à causes des mesures qui ont été prises afin d’enrayer la propagation du coronavirus », ajoute-t-elle.

« Les forces de l’armée vont livrer de la nourriture et des fournitures aux familles musulmanes à travers tout le pays », poursuit Tsahal. « Nous veillons sur tout le monde. » Dans le même temps, des milliers de policiers ont été déployés mardi à travers le pays, suite à l’annonce la veille du Premier ministre concernant la mise en place d’un nouveau confinement général pour la fin des fêtes de Pessa’h, la Pâque juive. (https://www.i24news.tv)

TURCS. La Turquie a commencé à fournir du matériel médical à Israël, notamment des masques chirurgicaux, des combinaisons et des gants stériles pour aider l’Etat hébreu à lutter contre la pandémie de coronavirus, a rapporté jeudi le site d’informations Bloomberg.

Un haut responsable turc a indiqué au site qu’Ankara a approuvé la vente de matériel médical à Israël pour des raisons humanitaires et que Jérusalem ferait la même chose en autorisant une aide turque similaire aux Palestiniens.

Cependant, le site d’information Ynet, qui cite des sources israéliennes, a soutenu que l’information était inexacte, précisant que l’accord était de nature commerciale et non humanitaire, et qu’il n’était pas conditionné à une aide aux Palestiniens. (https://www.i24news.tv)

PALESTINIEN. Israël a récemment accepté qu’une Palestinienne de Bethléem malade du coronavirus soit prise en charge dans un hôpital du pays, rapporte vendredi le site d’information Ynet.

La Palestinienne est repartie en Cisjordanie après sa rémission, a indiqué le ministère palestinien de la Santé, qui n’a pas indiqué les dates et le lieu de son hospitalisation. C’est la première fois qu’Israël autorise un malade du coronavirus qui n’est pas Israélien à entrer dans le pays pour s’y faire soigner.

HAMAS. Le groupe islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza a soumis à Israël une liste de 250 prisonniers palestiniens à libérer en échange d’informations sur deux citoyens israéliens détenus par l’organisation et sur les dépouilles de deux soldats, a rapporté mardi le quotidien libanais Al Akhbar.

Selon cette source, le message a été transmis par le médiateur allemand chargé en 2011 de négocier la libération du soldat israélien Gilad Shalit contre 1.000 prisonniers palestiniens.

Partager :