Partager :

Une étude israélienne désignée « découverte scientifique de l’année » par le magazine Science. L’étude a recueilli 49% des voix des lecteurs, parmi une sélection de 12 recherches majeures menées en 2019

Une étude du professeur Liran Carmel de l’Institut des sciences de la vie de l’Université hébraïque et du docteur David Guchman de l’Université de Stanford a été désignée jeudi comme la plus importante percée scientifique de l’année par les lecteurs de la prestigieuse revue Science.

L’étude des deux chercheurs israéliens a permis de reconstituer le visage d’une adolescente dénisovienne, qui a vécu il y a 70.000 ans, à partir d’un unique fragment osseux.

Elle a recueilli 49% des voix des 23.000 votants qui avaient le choix parmi une sélection de 12 recherches majeures menées en 2019.

L’étude israélienne, très appréciée au sein de la communauté scientifique, avait été publiée dans la prestigieuse revue Cell, en septembre dernier.

Elle a permis d’en savoir un peu plus sur les Dénisoviens, une espèce qui a coexisté avec les Néandertaliens, avant de se séparer il y a 400.000/500.000 ans, devenant deux espèces distinctes du genre Homo (les Homo sapiens en formant une autre). En quittant l’Afrique, les Néandertaliens se sont dispersés en Europe et dans l’ouest de l’Asie, tandis que les Dénisoviens se sont dirigés vers l’Asie de l’Est.

Les Hommes de Dénisova se sont éteints il y a 50.000 ans, mais les scientifiques ignorent pourquoi.

Après le résultat du vote, le professeur Liran Carmel a déclaré: « Nous sommes profondément émus par cet honneur et reconnaissants envers ceux qui nous ont soutenus. C’est incroyable de voir comment les découvertes scientifiques – même celles qui concernent des personnes qui vivaient il y a plus de 100 000 ans – captivent encore l’imagination des gens du monde entier ».

https://www.i24news.tv/

Partager :