Partager :

Dans le Yédioth : « Le nombre de décès et de cas graves est moins important que ce nous pensions ». Il est signé Prof. Itamar Grutto, directeur-général adjoint du ministère de la Santé. 

Le directeur-général adjoint du ministère de la Santé, le Professeur Itamar Grutto, a déclaré que la situation du virus du Corona et de ses effets en Israël était moins grave que le scénario catastrophe envisagé: « Le taux que nous observons en terme de nombre de patients gravement malades ou décédés est moins important  que ce que nous aurions pensé ».

Plus tôt dans la journée, le nombre de personnes décédées du virus est passé à dix et le nombre de personnes diagnostiquées avec le virus a atteint 3035, une augmentation de 540 patients en un jour. S’exprimant sur ces données, le Prof. Grutto a déclaré: « Nous progressons certainement en nombre de cas mais le rythme est moins important. Bien-sûr, nous devons rester vigilants et voir vers où nous allons. Nous devons voir si les mesures que nous avons mises en place il y a deux semaines commencent à produire leurs effets. »

Pensez-vous que dans les jours à venir il faudra « fermer » complètement le pays?

« Nous avons constamment besoin de prendre des  mesures et nous devons garder à l’esprit qu’il faut aussi les aggraver. Les mesures que nous prenons maintenant ne donneront des résultats que d’ici deux semaines, donc plus nous agissons rapidement, plus ces mesures seront efficaces. Il est erroné d’attendre deux semaines avec le risque que les choses empirent. Il faut anticiper ».

Le ministère de la Santé s’efforce-t-il toujours de « fermer » complètement Israël?

« A mon avis, plus de choses peuvent être faites, mais dans l’ensemble, la plupart a été faite. Il y a des domaines  qui doivent être réduits au minimum comme celui des affaires et ne garder que ce qui est vraiment indispensable. Ce sont essentiellement les principales actions qui restent devant nous ».

C’est à dire qu’aujourd’hui, il y a encore trop de gens qui sortent de la maison?

Je pense que oui. Bien qu’il ressorte clairement des données qu’un pourcentage élevé de personnes restent chez elles, certaines n’obéissent pas aux consignes ou sortent parce qu’elles considèrent leur sortie comme essentielle »

Qu’en est-il des tests de dépistage? Peut-on atteindre le nombre de dix-mille tests par jour?

« Je pense que cela se produira dimanche. La semaine prochaine nous atteindrons les quinze-mille tests par jour ».

Nous entendons parler de personnes présentant des symptômes importants, mais le Magen David Adom leur demande tout de même s’ils ont été en contact avec des malades déclarés…

Il y a de tout. Nous effectuons des tests en priorité pour les personnes à hauts risques, ensuite pour les autres. Il y des tests à tous les niveaux. Il y a des gens qui ont un historique de contact avec un patient suspect. Nous avons aussi laissé le pouvoir de décision aux koupot ‘holim.

Nous avons commencé à analyser l’étude dans laquelle nous avons testé tous ceux qui présentent des symptômes similaires au  du Corona. Nous en avons déjà testé plusieurs dizaines et nous augmentons le rythme chaque jour. De plus, nous prévoyons d’effectuer des tests sur des populations qui ne présentent aucun symptôme. Toutes ces études nous aident à obtenir une image plus globale et précise de la situation ».

https://lphinfo.com

Partager :