Partager :

Zoom Technologies est une société chinoise, cotée au Nasdaq américain, qui vend des composants pour téléphone mobile. Jeudi, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine, a décidé de suspendre sa cotation jusqu’au 9 avril.

La raison? L’action a pris plus de 50 % en un mois et près de 900 % depuis le début de l’année, sans qu’aucune raison financière apparente ne justifie un tel bond, puisqu’elle ne communique plus sur ses activités depuis 2015. Elle soupçonne une terrible méprise des investisseurs désireux d’acheter du… Zoom Video Communications.

Cette dernière société est la star du moment à Wall Street car ses outils de visioconférence s’arrachent dans plus de 77 pays confinés où le travail à distance est devenu la norme. L’action a bondi de plus de 100 % depuis le début de l’année et sa capitalisation talonne désormais celle d’Uber, à quelque 30 milliards de dollars. La capitalisation de Zoom Technologies, elle, avoisine les 30 millions de dollars…

Les deux sociétés ont beau avoir des tickers différents, la confusion est facile, surtout dans l’ambiance de panique actuelle sur les marchés. Étant cotée depuis plus longtemps, la société Zoom Technologies bénéficie du ticker «Zoom», tandis que Zoom Video se cache derrière les lettres «ZM». Ce n’est pas la première fois que la confusion règne chez les investisseurs, puisque lors de l’introduction de Zoom Video, l’an dernier, le titre de la société chinoise avait aussi grimpé subitement de 100 %. La SEC n’avait alors pas jugé utile de prendre des mesures au vu des faibles volumes. Les temps ont changé.

Source : Le Figaro (Copyrights).

 

 

Partager :