Partager :

Comme tous les autres arrivants en Israël en provenance de l’étranger, le PDG de Kryon Systems a du s’ isoler pour respecter les règles contre le virus Covid-19 et pour lui, c’est une expérience d’apprentissage intéressante, alors qu’il rentrait à Tel-Aviv après une conférence pour entrepreneurs à Los Angeles. I

« Alors que je suis habitué à avoir une sorte d’interaction directe tout au long de la journée, je dois être assis sur mon siège pendant huit heures, réunion après réunion. Même si c’est par vidéo, c’est très difficile » d’autant que son entreprise, Kryon, est utilisé par de nombreuses entreprises en crise à cause du virus, comme les compagnies aériennes, et il a moins de flexibilité pour répondre à leurs besoins.

Cette situation conduit à des changements, notamment une routine de vidéoconférences, personnelles ou de groupe, régulières afin que les gens gardent un contact régulier avec leurs collègues. L’entreprise achète également davantage d’équipements pour que les employés soient parfaitement préparés s’ils doivent travailler à domicile.

L’isolement lui donne une bonne idée de ce à quoi les entreprises doivent s’attendre à mesure que de plus en plus de pays se tournent vers les quarantaines. Par exemple, ses cadres régionaux jouent un rôle plus important, car il ne peut y assister que virtuellement. Il élabore également des politiques plus souples, par exemple en permettant à un plus grand nombre de clients à court d’argent de retarder leurs paiements de plusieurs mois pour les aider à surmonter la crise, alors qu’il mesure l’évolution des modèles d’entreprise.

Il essaie surtout de tirer le meilleur parti de la situation jusqu’à ce qu’il soit libéré des restrictions. Il fait le plein d’espresso avec sa machine à café Nespresso au lieu de prendre une pause café avec le personnel. Lorsqu’il ne travaille pas, il cuisine et se gave en regardant la série de Formule 1 sur Netflix et en recevant trop de nourriture à la livraison.

« Je crois que dans deux semaines peut-être, tout le monde sera, sinon en quarantaine, obligé de faire quelque chose de différent », a-t-il déclaré. « Nous verrons que l’environnement de travail tout entier va changer. Beaucoup d’entreprises peuvent prendre cela en considération. Il pourrait être enrichissant pour elles de devenir plus efficaces. Nous pouvons tirer le meilleur parti d’une mauvaise situation ».

Source : Bloomberg & Israël Valley14

Partager :