Partager :

El Al vient de faire savoir qu’elle est dans l’obligation de se séparer de 60 pilotes et de 100 agents de bord avant même la fin de leur formation. Une autre vague de licenciement susceptible de toucher jusqu’à 1000 personnes est actuellement en cours de discussion avec le comité d’entreprise.

El Al avait déjà ressenti de plein fouet la pression exercée par les compagnies proposant des vols à bas coût mais de plus, à cause du coronavirus, la compagnie a dû annuler de nombreuses destinations, entre autres vers la Chine, le Japon et l’Italie.

En outre, de nombreux Israéliens, inquiets de la propagation du virus, ont annulé leurs vols pour la période durant Pessa’h. A noter qu’El Al avait déjà fait état de pertes à hauteur de 70 millions de dollars avant même l’annulation des vols en direction de l’Europe.

La compagnie demande maintenant son aide au gouvernement, d’une part car elle est en partie détenue par l’Etat et d’autre part parce qu’avec ses dispositions draconiennes et ses appels à ne pas sortir du pays l’Etat a amplifié la crise.

El Al n’a pas encore fait connaître le montant des subventions qu’elle compte réclamer mais le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, a chargé son ministre de l’Economie, Eli Cohen, de former un comité pour étudier la question et fixer le montant des sommes qui seront allouées.

https://israelentreleslignes.com

Autres informations :
El Al traverse une crise sévère (en anglais), Globes
https://en.globes.co.il/en/article-netanyahu-again-pledges-help-to-el-al-1001320301

Partager :