Partager :

Nathalie Sosna Ophir. Quels messages retenir de ces 3èmes élections ? Tout d’abord que les israéliens ont tenu à dire : Pas question d’un 4ème tour. On le voit avec le taux de participation élevé. Plus élevé qu’aux deux précédents scrutins. +1,7% qu’en septembre dernier.

Les israéliens ont exprimé aussi leur désir d’une stabilité politique et d’un fonctionnement correct des institutions de l’état. Notamment que le budget soit approuvé pour pouvoir assurer les missions du ministère des affaires sociales au service des populations précaires, de celui de l’éducation ou encore de la défense qui a besoin urgemment d’importants budgets afin de se préparer au mieux a relever les défis sécuritaires et notamment celui de la menace iranienne.

Ce que l’on peut retenir également des résultats des élections c’est que les israéliens apparemment ne sont pas prêts à voir un autre que Netanyahu aux rênes du pays. Benny Gantz n’a pas réussi à convaincre qu’il avait la stature pour diriger Israël mais surtout pour le représenter sur la scène internationale. Mais aussi qu’Israël s’éloigne des valeurs sur lesquelles le pays a été fondé.

Des valeurs travaillistes qu’incarnait entre autres David Ben-Gourion et qui ne sont plus celles de la grande majorité des israéliens. En fait on ne peut que constater que l’état hébreu n’échappe pas au tropisme de droite qui s’impose un peu partout à travers le monde. Et qu’Israël reste au lendemain de ces élections un pays très divisé.

Partager :