Partager :
Le taux de croissance de la population de Judée et de Samarie a augmenté de 3.4% en 2019. Selon le conseil de Yesha, qui représente les villes israéliennes de la région, a déclaré que le nombre total d’israéliens vivant en Judée Samarie est désormais de 463.901 habitant fin 2019.
Le nombre total d’Israéliens vivant en Judée-Samarie est passé à 463.901 fin 2019, selon un rapport publié par le Conseil de Yesha. À la fin de 2019, 52 ans depuis que la région est passée sous contrôle israélien pendant la guerre des Six jours de 1967, la population de près de 150 villes israéliennesde Judée et de Samarie a dépassé les 450.000 ames, atteignant 463.901 habitants avec un taux de croissance annuel net total de 3,4 %.
Bien que ce chiffre soit inférieur au taux de croissance moyen de la Judée et de la Samarie au cours de la dernière décennie (4,1%), il représente une augmentation par rapport à 2018 et marque la fin d’une baisse du taux de croissance israélien dans la région. Depuis 2012, le taux de croissance annuel en Judée Samarie avait diminué, passant de 4,7% en 2012 à 3,0% en 2018.
En 2019, la population israélienne de Judée et de Samarie a augmenté de 15.229 personnes, contre une augmentation de 12.964 en 2018. Au cours de la dernière décennie, la population a augmenté au total de 151.263, ce qui représente une augmentation de 48%. Les quatre villes israéliennes de Judée et de Samarie les plus habitées sont Modiin Illit, Beitar Illit, Maale Adumim et Ariel. Elles représentent 43% de la population israélienne totale de la région, avec 202.177 habitants au total. Les autres localités représentent 21% avec 98.357 habitants.
Les 36% restants, soit 163.367 habitants, vivent dans des petites villes non reconnues comme telles. La plus forte augmentation proportionnelle de la population en 2019 a été enregistrée à Beit Haaravah au Conseil régional de Megillot dans la région de la mer Morte, avec une hausse de 36,5%. En deuxième place, Ovnat, également au Conseil régional de Megillot, qui a augmenté de 33,5% l’année dernière, suivi d’Alei Zahav (Conseil régional de Samarie), qui a augmenté de 23,3%, et de Maale Amos, dans le Gush Etzion, qui a augmenté de 21,1%.
Partager :