Café Bialik avec Léa Mimoun. Le 8 Mai à 20h30 la CCIIF (Tel-Aviv) va fêter Yom Haatsmaout. Barbara…

Par |2019-04-22T09:53:43+02:00avril 22nd, 2019|Catégories : CULTURE|
Partager :

SAVE THE DATE. LE 8 MAI A 20 HEURES A TEL AVIV AU CAFE BIALIK Une soirée exceptionnelle organisée à l’occasion de Yom Haatsmaout par la Chambre de Commerce Israël-France à Tel-Aviv.
La CCIF a invité au célèbre café Bialik une chanteuse remarquable. Son répertoire est unique. Elle chante Barbara avec simplicité, un talent unique et une chaleur communicative. Léa Mimoun interprète sur scène les chansons françaises et israéliennes chères à son cœur, avec une passion particulière pour Barbara. (Détails de réservation auprès de la CCIIF seront transmis dans les 24 heures). Une chanson sera réservée à Notre Dame de Paris.

Résa: https://bit.ly/2UDdabza
BARBARA. Française, Barbara était une magnifique chanteuse. Barbara est enterrée dans le carré juif du cimetière de Bagneux, au sud de Paris
Barbara, née Monique Andrée Serf le dans le 17e arrondissement de Paris et morte le à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est une auteure-compositrice-interprète française.
Sa poésie engagée, la beauté mélodique de ses compositions et l’émotion profonde qui se dégageait de sa voix lui assurèrent un public fidèle quarante ans durant. Nombre de ses chansons sont devenues des classiques de la chanson française, notamment : Une petite cantate, Dis, quand reviendras-tu ?, Nantes, Göttingen, La Dame brune, L’Aigle noir, Marienbad ou encore Ma plus belle histoire d’amour. Barbara a joué dans trois films pour le cinéma et dans deux pièces musicales sur scène : Madame en 1970 et Lily passion (avec Gérard Depardieu) en 1985. Depuis 2010, le Prix Barbara récompense chaque année une jeune chanteuse francophone.
LE PLUS. Yom Haatsmaout, la fête nationale d’Israël, correspond à la déclaration d’indépendance de 1948. La date est fixée par le calendrier hébraïque, ce qui explique qu’elle varie dans le calendrier grégorien de quelques jours chaque année.
Juste après les commémorations de Yom HaZikaron en souvenir des soldats tombés pour la défense d’Israël, les Israéliens débutent la fête la plus populaire en Israël, celle qui célèbre le pays, son droit à exister et qui met à l’honneur un sentiment national unique en son genre.
Petit à petit, les rues sont envahies par des jeunes – et moins jeunes, souvent maquillés de bleu et blanc, armés de bombes à mousse et de gros marteaux de plastique aux couleurs du drapeau israélien. La liesse s’empare du coeur de chaque Israélien qui ne manque pas de courir les fêtes de rues pendant cette nuit exceptionnelle.
A SAVOIR. Café Bialik. Haut lieu de la vie artistique de Tel Aviv, le Café Bialik accueille concerts et expositions. Son design moderne et coloré, ainsi que sa cuisine simple et diversifiée séduisent passants et habitués. En journée, on se prélasse en terrasse, la nuit, on vient danser sur des rythmes alternatifs ou assister à des concerts de musique.
2, Bialik Street
A l’angle d’Allenby
Tel Aviv
LE PLUS.

Partager :
Go to Top