Partager :

Israël a levé 2,5 milliards de $ d’emprunts obligataires et lancé son tout premier emprunt en euros sur une durée de 30 ans. Un emprunt noté A+ par l’influente agence de notation financière internationale Standard & Poor’s. 2,5 milliards de $ en deux souches de 1,25 milliard chacune assorties d’un rendement de 3% en moyenne qui ont attiré 300 investisseurs, notamment des banques et des institutions financières d’une trentaine de pays, entre autres  l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

Et la demande a été 6 fois plus forte que l’offre. Un succès dû à la très bonne forme de l’économie israélienne, à une politique fiscale responsable et l’efficace gestion de la dette ces dernières années.
Standard & Poor’s (S&P) est une filiale de McGraw-Hill qui publie des analyses financières sur des actions et des obligations. C’est une des trois principales sociétés de notation financière, avec des concurrents comme Moody’s, Fitch Ratings et Dagong. Elle est connue sur le marché américain pour son indice boursier S&P 500, pour son pendant australien, le S&P 200, ainsi que pour l’équivalent canadien, le S&P TSX.
Standard & Poor’s publie 48 fois par an une lettre d’information hebdomadaire d’analyse du marché boursier. Intitulée The Outlook, littéralement « Perspectives », elle est disponible aux abonnés en édition papier et électronique.
 
 

Nathalie Sosna-Ofir Journaliste

(http://www.actuj.com/2019-01/israel/7558-on-se-leve-tous-pour-israel)

Partager :