Partager :

Une nouvelle étude réalisée par le ministère aux Enjeux stratégiques, dirigé par Guilad Erdan montre que malgré les dénégations de Federica Mogherini, l’Union européenne a continué depuis deux ans à financer des ONG qui prônent le boycott d’Israël, à hauteur de dizaines de millions d’euros.
Ce rapport est la suite d’un premier rapport  publié en mai 2018 concernant l’aide extérieure de l’UE pour les années 2016-2017. Après le rapport du mois de mai, le ministre Guilad Erdan avait adressé une lettre à la ministre des Affaires étrangères de l’UE, Federica Mogherini, lui demandant de cesser immédiatement l’aide financière européenne à des organisations qui prônent ou pratiquent le boycott d’Israël. Dans sa réponse, Federica Mogherini avait juré la main sur le cœur qu’aucun argent européen n’allait vers des ONG qui appellent au boycott d’Israël ou qui s’y livrent.

Sur ce, Guilad Erdan a demandé aux services de son ministère d’examiner les données quant à l’aide extérieure de l’UE pour les années 2017-2018. Sans grande surprise, il a été découvert que malgré les déclarations de Mogherini et contrairement à la politique officielle déclarée par l’Union européenne, durant ces années, l’UE a accordé plus de 5 millions d’euros à dix organisations antisionistes européennes et israéliennes (juives et arabes).

Au ministère des Enjeux stratégiques, on considère que ces données sont encore bien plus graves que le dernier rapport d’audit financier de l’UE (European Court of Auditors) qui pointait du doigt des graves failles dans le système de contrôle sur la destination réelle des aides financières européennes aux ONG.
Guilad Erdan s’est donc adressé une seconde fois à Federica Mogherini lui demandant de faire cesser cette duplicité européenne de déclarations d’un côté et actions inverses de l’autre : « Il est temps de passer aux actes. J’appelle l’Union européenne à cesser immédiatement d’envoyer des fonds à des ONG qui appellent au boycott et à appliquer plus de transparence dans l’aide financière extérieure comme le demande le dernier rapport d’audit. Il est grand temps que l’Union européenne fasse le ménage chez elle, et qu’au lieu de se contenter de déclarations creuses, elle applique effectivement la politique qu’elle prône vis-à-vis du boycott d’Israël ».
https://lphinfo.com/rapport-lunion-europeenne-continue-a-financer-le-bds/

Partager :