Partager :

Les deux présidents Macron et Rivlin ont loué la solidité des relations entre Israël et la France, qui assument toutefois « leurs désaccords sur certains sujets », selon Emmanuel Macron. Il a notamment cité le nucléaire iranien ou la « progression » de la présence israélienne en Cisjordanie, qui nourrit « des cycles de violence sans fin ».
« Je suis très ému de vous accueillir ici dix ans après le dernier accueil officiel d’un président israélien ici en France. Lors de la création de l’État d’Israël, sous la forte direction de sa génération fondatrice, la France est devenue le puissant défenseur du droit de l’État d’Israël d’exister en toute sécurité et nos deux pays ont construit une confiance mutuelle fondée sur des valeurs de pluralisme. »
« Israël est un terrain fertile pour la technologie qui est admirée dans le monde entier et montre la voie à de nombreuses autres. Ce succès pourrait donner à penser que les grands défis sont derrière nous et pourtant, je suis sûr que nous ne sommes en réalité qu’au début. Le monde d’aujourd’hui est confronté à des défis extrêmement difficiles et nous devons créer un monde plus stable face à la terreur djihadiste et unir nos forces pour la combattre. »
Le chef de l’Etat français a par ailleurs exprimé sa « préoccupation » après la récente découverte de tunnels creusés par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah à la frontière entre le Liban et Israël.
« Si nous sommes menacés depuis le Liban, nous ne pourrons rester silencieux », a averti M. Rivlin, pour qui ce pays « doit savoir qu’il ne pourra pas se sentir innocent si des missiles étaient lancés » vers Israël. « Nous le disons clairement : il faut freiner l’agressivité du Hezbollah », a-t-il ajouté.
« Vous ne le savez peut-être pas, mais à l’heure actuelle, un satellite franco-israélien innovant et révolutionnaire survole l’espace. Le satellite – Venus – est le résultat d’une coopération entre l’Agence spatiale israélienne et l’Agence spatiale française. Il étudie les effets du changement climatique et de l’activité humaine sur notre planète. Aujourd’hui, mes amis, la coopération entre nous, à l’instar de Venus, fait tomber les barrières et aide non seulement nos pays, mais l’ensemble de l’humanité.”
La véritable amitié est la capacité de continuer à approfondir le discours et la coopération, et à accepter de ne pas être d’accord parfois. Je suis venu ici au nom du peuple israélien pour vous remercier de cette amitié et pour moi-même et mon épouse Nechama, je voudrais vous remercier, Monsieur le Président, et vous, Madame la Première Dame, pour votre chaleureuse et amicale hospitalité, » a conclu le président israélien.
https://fr.timesofisrael.com/lantisemitisme-releve-la-tete-en-france-deplore-le-president-israelien/
 
 

Partager :