Partager :

L’échec de la vente aux enchères de ses actions dans la société mère de Bezeq, B Communications, a empêché Internet Gold de faire face aux paiements de ses obligations.
Internet Gold Golden Lines Ltd., qui, par l’intermédiaire de B Communications Ltd., contrôle Bezeq Israeli Telecommunication Co. Ltd., a annoncé hier soir que son conseil d’administration avait décidé de suspendre les paiements de ses détenteurs d’obligations des séries C et D et d’entamer des négociations concernant un NIS 730 règlement de la dette millions.
Dans le même temps Doron Turgeman, qui occupait les postes de PDG d’Internet Gold et de B Communications, a annoncé qu’il démissionnerait de son poste de PDG de B Communications et continuerait d’être le PDG d’Internet Gold, en raison des conflits d’intérêts susceptibles de survenir à l’avenir entre les deux sociétés mères de Bezeq. Ami Bar Lev, qui présidait Internet Gold, a démissionné de son poste et a été nommé PDG de B Communications à la place de Turgeman.
Aucune offre contraignante n’a été reçue lors d’une vente aux enchères qui s’est clôturée mardi sur les actions représentant la participation majoritaire dans B Communications, laissant Internet Gold dans l’impossibilité de faire face à ses obligations envers ses obligataires. Le conseil d’administration d’Internet Gold n’a donc pas eu d’autre choix que de déclarer le début des négociations avec ses obligataires (qui se réunissent aujourd’hui).
Hier, les cours des actions et des obligations d’Internet Gold ont chuté à deux chiffres. Les obligations sont négociées à des rendements astronomiques de junk, ce qui signifie des pertes totalisant des centaines de millions de shekels pour les créanciers obligataires. La tendance des obligations a été positive aujourd’hui, mais les rendements sur celles-ci restent très élevés.
 
Source : isaelValley & Globes

Partager :