Partager :

Le milliardaire Blavatnik, 53e fortune mondiale selon Forbes, veut entrer au capital de Teva. Selon Reuters : « L’homme d’affaires Len Blavatnik envisage de prendre une participation importante dans le génériqueur israélien surendetté Teva Pharmaceutical Industries, rapportent dimanche les médias financiers israéliens Globes et The Marker.

L’action du premier génériqueur mondial a perdu près de 20% jeudi à Wall Street après l’annonce d’une nouvelle révision à la baisse de ses prévisions de résultats.

Un porte-parole d’Access Industries, groupe industriel de Blavatnik basé aux Etats-Unis, s’est refusé à tout commentaire et Teva pareillement. Selon The Marker, l’homme d’affaires songe à investir jusqu’à trois milliards de dollars (2,6 milliards d’euros) dans Teva, dont la capitalisation boursière dépasse les 12 milliards de dollars.

L’investissement pourrait prendre la forme d’un placement privé, ce qui permettrait à Teva de mieux gérer un endettement qui approche les 35 milliards de dollars, ou d’un rachat de titres au groupe pharmaceutique Allergan, ajoute le journal. Allergan a pris 10% du capital de Teva en 2016 à l’occasion du rachat des génériques du premier par le second pour 40,5 milliards de dollars. Allergan a dit la semaine dernière qu’il commencerait à se délester de cette participation. Access Industries a des participations dans l’immobilier, la chimie, les médias – Warner Music en particulier – et la technologie ». (Ari Rabinovitch, Tova Cohen et Steven Scheer, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

LE PLUS. « Né en Ukraine, devenu citoyen américain, Len Blavatnik a fait fortune dans l’aluminium lors des privatisations de l’ère Eltsine, puis dans le pétrole. Il réside à Londres dans une fabuleuse villa de Kensington Palace Gardens. Propriétaire de Warner Music, actionnaire de Deezer, il a revendu l’hôtel de Vendôme mais détient le Grand- Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat ».

Partager :