Partager :

Le député Oded Forer (Israël Beiteinou) ancien chef de cabinet de la ministre de l’Intégration et de l’Alya a donné des chiffres indiquant que depuis 2009 le nombre annuel d’immigrants est passé de 17.192 à 27.593 (+60%). Il souligne que le nombre d’Israéliens qui reviennent au pays est en augmentation. Oded Forer affirme que la balance migratoire israélienne est positive. (LPH)
Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours de l’année. Ce concept est indépendant de la nationalité.
LE PLUS.
Le solde migratoire est, selon la définition de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), « la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours de l’année. Ce concept est indépendant de la nationalité ». Ajouté à l’accroissement naturel ou solde naturel, le solde migratoire permet de calculer la variation totale d’une population.
En 2014, en Europe, les soldes migratoires relatifs les plus élevés se trouvent au Luxembourg (19,9 ‰), l’Autriche (8,7 ‰), la Suède (7,9‰), l’Allemagne (7,2‰) et Malte (7,1‰) et les plus faibles à Chypre (-17,6 ‰), la Grèce (-6,4‰), la Lettonie (-4,3‰) et la Lituanie (-4,2‰) ont enregistré les taux négatifs les plus important.

Partager :