Partager :

Les israéliens suivent avec une très grande attention ce qui se passe à Paris à l’UNESCO. Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a adopté récemment 2 résolutions anti-israéliennes sur Jérusalem et Hébron. A présent un vote crucial a lieu. L’Unesco s’apprête à désigner un nouveau directeur général ou directrice générale qui devrait s’atteler notamment à ramener du consensus. Au 1er tour du vote pour l’élection du nouveau D.G. de l’UNESCO, Hamad ben Abdoulaziz Al-Kawari, ancien ministre qatari (antisémite selon Israël) de la Culture, a obtenu 19 des 58 votes, la diplomate égyptienne Moushira Khattab se place à la troisième place avec 11 votes, derrière l’ancienne ministre française de la Culture Audrey Azoulay.
BIO EXPRESS. Audrey Azoulay, née le à Paris, est une haute fonctionnaire et femme politique française. Elle est conseillère du président de la République François Hollande, chargée de la culture et de la communication de 2014 à 2016, puis ministre de la Culture dans le second gouvernement de Manuel Valls et celui de Bernard Cazeneuve. Elle est candidate au poste de directeur général de l’Unesco, qui sera renouvelé en octobre 2017.
En fin de mandat présidentiel, François Hollande propose la candidature d’Audrey Azoulay au poste de directeur général de l’Unesco. D’après Georges Malbrunot, « cette candidature de dernière minute suscite les plus grandes réserves de nombreux diplomates arabes à Paris », alors que quatre personnalités issues du monde arabe convoitent également le poste parmi huit candidats.
La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (LR), représentante du Sénat à la commission nationale française de l’Unesco, dénonce une « insulte aux pays arabes, qui n’ont jamais obtenu un tel poste à l’Unesco et envers lesquels des engagements moraux avaient été pris pour que ce poste revienne à un des leurs ». Elle déclare également qu’« il est en effet de tradition que le pays qui a le privilège d’héberger le site d’une institution internationale, n’en brigue pas pour lui-même le poste de président ou de directeur général ».

Partager :