Partager :
Tsahal a annoncé le bouclage des territoires palestiniens à partir de jeudi minuit (21H00 GMT) jusqu’à samedi minuit en raison de la célébration de Kippour, la fête juive du Grand Pardon. Cette fermeture, imposée régulièrement durant les fêtes juives, est justifiée par des impératifs de sécurité et la crainte d’attaques, ont indiqué jeudi les autorités israéliennes.
Tous les points de passage de la Cisjordanie et de la bande de Gaza seront fermés sauf pour les « cas humanitaires » durant ces deux jours, a précisé à l’AFP une porte-parole de l’armée. Les Palestiniens n’auront pas non plus le droit de pénétrer dans les colonies israéliennes de Cisjordanie, a ajouté la porte-parole.
Auparavant, un porte-parole de la police avait annoncé que le dispositif de sécurité était prêt pour le jeûne de Kippour, qui commencera vendredi en fin d’après-midi et se poursuivra jusqu’à samedi soir/. Il, évoquant une mobilisation particulière des patrouilles policières « dans la Vieille ville de Jérusalem et au mur des Lamentations où des milliers de visiteurs sont attendus pendant le jeûne ».
Le mur des Lamentations est situé sur l’esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l’islam et le site le plus sacré pour les juifs sous le nom de mont du Temple. Il est situé, comme la Vieille ville qui l’entoure, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, donc au coeur du conflit israélo-palestinien.
Les services de sécurité en Israël ont annoncé jeudi avoir arrêté deux Arabes israéliens soupçonnés d’être des sympathisants du groupe Etat islamique (EI) et de projeter un attentat à l’esplanade des Mosquées.
http://www.lefigaro.fr/
Partager :