Partager :

Un document révélé par l’organisme Im Tirtzu révèle qu’entre 2012 et 2017, les gouvernements européens ont investi 46 309 024 NIS dans l’assistance aux organisations israéliennes qui aident les infiltrés.
Selon le document en question, les institutions de l’UE ont offert leur aide et fourni 16 874 460 NIS aux organisations. Après elles dans la liste, l’Organisation des Nations Unies, qui a donné 10 171.116 NIS.
L’Allemagne est le pays d’Europe qui a offert la plus forte contribution, avec 6 663 828 NIS, suivie par la Norvège avec une concession généreuse de 4 520 249 NIS, la Suède avec 2 219 472 NIS, la Suisse, le Danemark et les Pays-Bas – 2 079 602 NIS (la Suisse avec 1.741.136 NIS à elle seule), l’Angleterre avec 934.803 NIS, les États-Unis avec 634.213 NIS, les Pays-Bas avec 427 145 NIS et la Thaïlande avec 93 000 NIS.
En outre, le rapport révèle que depuis 2008, le Keren Hahadacha (New Israel Fonds) a participé au financement des organisations avec une somme cumulative de 12 485 032 dollars.
Im Tirtzu אם תרצו, se prononce Im Tirzou, littéralement « Si vous le voulez » est une association étudiante se réclamant de l’opposition extra-parlementaire israélienne dont le but est de défendre et promouvoir les valeurs du sionisme. Son nom se réfère à la célèbre phrase de Theodor Herzl – « אם תרצו, אין זו אגדה » ou : « Si vous le voulez, ce n’est pas un rêve. » Herzl faisait allusion à la création d’un « État juif ».
L’association a été fondée en 2006 par Ronen Shoval, son actuel président, et Erez Tadmor, son porte-parole. Elle est généralement considérée comme une organisation d’extrême-droite bien qu’elle se définisse centriste.
Source :
http://www1.alliancefr.com

Partager :