Partager :
Les israéliens sont surpris par l’attitude des autorités palestiniennes. Les ministres palestiniens des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, et de la Santé, Jawad Awwad, ont annoncé l’envoi de camions de matériel médical, dont des antibiotiques et « tout le nécessaire en cas d’urgence », au Venezuela, victime d’une crise humanitaire depuis l’éclatement des violences politiques dans le pays. La livraison a été expédiée d’Ashdod, jusqu’au Venezuela. (i24News extraits).

L’économie vénézuélienne étant fortement dépendante de la rente pétrolière, qui représente 90% des exportations et 50% du budget de l’Etat, la chute des cours du pétrole démarrée en 2013 a fait chuter les revenus de l’Etat et exploser le taux d’inflation.
Selon le FMI, l’inflation pourrait bondir à 2068 % en 2018 après 720 % en 2017 ; le PIB vénézuélien devrait se contracter de 12 % en 2017 après une chute de 18 % en 2016. Plus d’un million de Vénézuéliens ont fui leur pays pour se réfugier en Colombie, qui a un temps fermé sa frontière. D’autres ont choisi Manaus, au Brésil, pour sa commodité d’accès. Pas moins de 50 000 personnes sont parties chercher refuge au Chili.
Les difficultés économiques liées à l’inflation et la sous-production nationale ont conduit à de graves problèmes de pénurie, notamment alimentaire.
Le gouvernement de Nicolas Maduro a renforcé le contrôle des prix dans le pays, ce qui a conduit au développement d’un marché noir important, notamment pour les devises étrangères.
 
Partager :