Partager :

C’est une histoire extraordinaire. Une grand-mère druze du nord d’Israël a créé un beau business du savon. Son nom? Gamilla. Elle utilise les recettes de ses grands-parents et les herbes de leur jardin dans le village de Pki’in en Galilée pour produire son savon unique. Sa savonnerie se trouve dans le parc industriel de Tefen.
Gamila fabrique et vend du savon depuis plus de 40 ans. Environ 100.000 d’entre eux sont envoyés chaque mois dans 30 pays à travers le monde. Le secret ne réside pas dans le choix des huiles dont Gamila parle ouvertement – olive, amande, avocat et lavande – mais plutôt dans les 15, herbes et extraits de plantes originaires de la Galilée qui donnent au savon ses propriétés réparatrices spécifiques.
Gamila (prononcer Jamila) est née et a grandi dans un petit village druze en Israël, où elle vit encore aujourd’hui. Son fils, Fouad, qui dirige la société, vit dans un autre village druze à proximité. Gamila entretient une relation spéciale avec son village. Elle a été la première femme à travailler, il y a des décennies. Aujourd’hui la savonnerie emploie seulement des femmes de toutes origines – druzes, juives, musulmanes et chrétiennes.
Gamila a cinq enfants (quatre garçons et une fille,) 15 petits-enfants et deux arrière-petits-enfants. Même si elle n’est pas familière des célébrités qui utilisent ses produits, elle déclare à ISRAEL21c qu’elle est consciente de l’importance de leur soutien pour son entreprise.
Justin Timberlake, Rihanna et Angélina Jolie ne jurent que par le savon de Gamila, lorsque le mannequin israélien Bar Rafaeli se rend en Israël, elle ne manque pas de faire des provisions de savons Gamila pour ses amis du monde entier.
 

Partager :