Partager :

Tel-Aviv (Amiram Averbuch). « Se lever du pied gauche », « avoir deux mains gauches », « passer l’arme à gauche » ou « être gauche ». Des expressions qui traduisent les clichés négatifs jadis associés aux gauchers. Le 13 août très peu d’israéliens ont fêté la journée internationale des gauchers.
Tsahal n’a jamais rien eu contre les gauchers. Curiosité : Jules César, Jimi Hendrix, Bill Gates, Albert Einstein, Léonard de Vinci, Lord Robert baden-Powell, Beethoven, Iggy Pop, Lewis Carroll, Paul Verlaine, Rafael Nadal, Freud, Jimmy Carter, Ronald Reagan, George Bush père, Bill Clinton et Barack Obama sont gauchers! L’israélien gaucher le plus célèbre est Benjamin Netanyahou. Mahmoud ABBAS et Oussama ben LADEN le sont aussi.
Selon le huffingtonpost.fr : « l’occasion de pointer du doigt quelques problèmes que seuls les gauchers peuvent comprendre. En effet certains outils ont longtemps été exclusivement réservés aux droitiers, et les gauchers n’avaient qu’à se débrouiller avec ça. Parmi cette liste on peut compter les ciseaux, les cahiers à spirales, les ouvres-boîtes, les stylos plumes ou encore les diaboliques crayons de papier. La journée internationale des gauchers est arrivée en 2006 en France, où environ 13% de la population est gauchère ».
Dans Libération : « Guy Azémar est chercheur en neurosciences et ancien médecin des fédérations française et internationale d’escrime. Il a passé sa vie à étudier les asymétries fonctionnelles, les différences de fonctions des cerveaux droit et gauche, chez les sportifs. Il explique, après quarante ans au bord des pistes, comment elles interviennent chez les escrimeurs.

Comment vous êtes-vous penché sur cette recherche spécifique ?

En 1965, les championnats du monde d’escrime se déroulaient à Coubertin, tout près de chez moi. Sachant que le nombre de gauchers dans la population générale est de l’ordre de 10%, là, sur les vingt escrimeurs de l’équipe de France, il y avait onze gauchers, soit plus de 50%. Alors j’ai enquêté et établi des statistiques… Dans les compétitions mondiales, j’ai remarqué que les gauchers représentaient 25% des engagés. Et plus on montait vers les finales, plus ce pourcentage augmentait, jusqu’à atteindre 60% parmi les médaillés d’or. Je me suis bientôt rendu compte qu’il y avait aussi une différence en fonction de l’arme.

Laquelle ?

Les gauchers dominaient surtout dans les armes d’estoc [épée et fleuret, où l’on touche avec la pointe, ndlr] et donc où le bras agit comme une projection balistique. Et moins en sabre, arme d’estoc et de taille, où l’on touche de la pointe ou du tranchant. Puis, il y a eu l’électrification du sabre en 2000. Cela a permis de mieux juger les touches de la pointe, qui passaient souvent inaperçues auparavant. Contrairement aux frappes en coup de fouet, bruyantes, celles-ci étaient souvent discrètes, furtives. Et les arbitres ne les voyaient pas toujours. Cette électrification a permis aux sabreurs de toucher plus souvent de la pointe. Du coup, le nombre de sabreurs gauchers a augmenté ».

Partager :