Partager :

Tel-Aviv (Youval Yaron). Le constructeur aéronautique américain Boeing a conclu très récemment un contrat d’un milliard de dollars avec l’éditeur de logiciels français Dassault Systèmes afin de moderniser son système de production. Cet accord est important pour l’industrie israélienne (qui s’attend à des retombées indirectes) et qui collabore, à partir de l’Etat hébreu, très étroitement avec Boeing et Dassault, et ceci depuis des années.
Selon 20minutes.fr : « D’après Le Figaro, détenu par le groupe Dassault, « Boeing a signé un contrat d’une valeur d’un milliard de dollars, qui l’engage sur trente ans, par tranches de dix ans renouvelables ». Il porte sur « l’utilisation systématique » du logiciel « 3DEXPERIENCE pour concevoir les produits de demain, pour moderniser l’intégralité du système de production et déployer de nouveaux services ».
Ce logiciel permet de regrouper sur une interface unique toutes les étapes de production, de la conception à la gestion des sous-traitants. « Boeing pilotera, de bout en bout, tous les niveaux de sous-traitance, des plus grands aux plus petits partenaires. Il sera en mesure d’imposer et de contrôler les flux d’échanges entre ses divisions, avec ses partenaires et entre ses partenaires », explique Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes, cité dans l’article.

Donner « un avantage compétitif » au géant américain

Ce contrat, décroché après deux ans de compétition, est « le plus « important jamais signé par Dassault Systèmes, qui devient le partenaire logiciel stratégique de Boeing dans l’aéronautique civile, mais aussi dans la défense et l’espace », est-il précisé.
L’objectif premier de ce partenariat est de hâter le passage au numérique de la production du géant américain pour « accélérer les montées en cadence » et donner « un avantage compétitif sur le terrain commercial, en réduisant les délais de livraison devenus excessifs », indique Le Figaro rappelant l’avance d’Airbus en matière de commandes d’appareils.
En outre, ce logiciel sera mis à profit pour le « lancement de nouveaux avions, de satellites, fusées et systèmes de défense » produits par le groupe américain ainsi que pour numériser les données générées depuis les années 1990 afin de constituer une « vaste bibliothèque de références » maison ».

Partager :