Partager :
Les jeunes Israéliens sont quasiment les derniers des pays occidentaux à avoir une activité sexuelle à moins de 15 ans, d’après une étude menée par des chercheurs de l’université Bar Ilan.
Seuls 18,5% des 874 adolescents israéliens ont indiqué dans l’étude avoir eu des relations sexuelles avant 15 ans, positionnant le pays en 32e place sur les 35 étudiés par les professeurs Yossi Harel-Fish et Miran Boniel Nissim, rapportait récemment le quotidien Yediot Aharonot.
Il y a 17 ans, 27% des jeunes Israéliens de moins affirmaient avoir eu une activité sexuelle avant 15 ans. Selon un article publié au Canada : « Depuis quelques années, le discours sur l’hypersexualisation des jeunes ne cesse de gagner en popularité. On dénonce la mode sexy, la multiplication des «fuckfriends», les rapports sexuels précoces. Les ados d’aujourd’hui ont-ils vraiment une sexualité débridée?
L’hypersexualisation, ou la sexualisation précoce, désigne le fait que les enfants des années 2000 sont appelés à prendre des raccourcis vers l’âge adulte sur le plan de la sexualité. Jocelyne Robert, sexologue, résume l’idée en la qualifiant de « représentation de l’enfant comme une sorte d’adulte sexuel miniature ». Ce phénomène s’observe surtout dans les sociétés occidentales. Certains chercheurs s’entendent pour dire que l’hypersexualisation se définit par deux principaux volets : celui de la mode vestimentaire et celui des comportements sexuels des jeunes.
«Il y a un écart entre les propos qu’on entend dans les médias et ce qu’on lit dans la littérature scientifique. Même si le vêtement est parfois osé et que l’accès à la pornographie est facile, les scénarios sexuels des jeunes ont très peu changé. Certaines études notent même une entrée plus tardive dans la vie sexuelle», affirme Martin Blais, professeur de sexologie ».
Partager :